Château du Fayet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château du Fayet
Image illustrative de l'article Château du Fayet
Type Château de plaisance
Début construction XVIe siècle
Propriétaire actuel Personne privée
Destination actuelle Fermé au public
Protection  Inscrit MH (1972)[1]
Coordonnées 45° 25′ 03″ N 5° 58′ 20″ E / 45.4175, 5.972222 ()45° 25′ 03″ Nord 5° 58′ 20″ Est / 45.4175, 5.972222 ()  [2]
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Commune Barraux

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Château du Fayet

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château du Fayet

Le château du Fayet est un château de plaisance, des XVIe et XVIIe siècles[3], qui a réemployé des parties médiévales, qui se dresse sur la commune de Barraux dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes.

Le château et ses terrasses font l’objet d’une inscription au titre des monument historique par arrêté du 4 janvier 1988[1]. La cheminée présente dans la chambre dite d'Angoulême est elle inscrite depuis 1972.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château du Fayet est situé dans le département français de l'Isère sur la commune de Barraux, au sud-ouest par la route départementale 9, après le hameau du Fayet par un chemin de terre à droite. Le château domine la vallée du Grésivaudan, à quelques kilomètres du fort Barraux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site a été occupé dès le XIIe siècle par une maison forte.

Le château, visible au XXIe siècle, vit naître, en 1573, Charles de Valois, futur duc d'Angoulême, fils naturel de Charles IX, roi de France, et de Marie Touchet.

En 1573, Jean de Maniquet, propriétaire des lieux, procède à des agrandissements avec les pierres de taille provenant de la démolition du château delphinal de La Buissière, ordonnée par Charles IX.

Le comte Louis Laurent Fayd'herbe de Maudave y verra le jour en 1725.

En 1894, le château est racheté par Gustave Rivet, sénateur de l'Isère qui le sauve de la ruine.

Description[modifier | modifier le code]

Le château des XVIe et XVIIe siècles réemploie des parties médiévales, dont celle d'un donjon dérasé au XVIe siècle[3] au niveau des combles qui constitue le mur de l'aile nord du château actuel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Château du Fayet », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  3. a et b Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France,‎ 1987, 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 106.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]