Château de Dunollie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Dunollie
Image illustrative de l'article Château de Dunollie
Nom local Dunollie Castle
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Eóghan d'Argyll (Clan MacDougall)
Coordonnées 56° 25′ 35″ N 5° 29′ 05″ O / 56.426389, -5.48472256° 25′ 35″ Nord 5° 29′ 05″ Ouest / 56.426389, -5.484722  
Pays Écosse
Région historique Highland
Localité Oban

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
Château de Dunollie

Le Château de Dunollie se trouve sur une colline au nord de la ville d'Oban sur la côte ouest, dans la zone administrative écossaise de Highland. Il surplombe ainsi la ville, le port et les îles alentours.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il y avait une fortification sur ce promontoire appelée Dun Ollaigh du temps du royaume de Dal Riada[1]. Eóghan d'Argyll, troisième chef du Clan MacDougall, y aurait probablement construit un château au XIIIe siècle. Les ruines du château sont datées du XVe siècle.

Les MacDougall, étaient des descendants direct de Somerled, Roi des Îles, du temps où les îles de l'ouest faisaient partie de la Norvège. Au XIIe siècle, le fils de Somerled détenait la plus grande partie d'Argyll, ainsi que les îles de Mull, Lismore, Jura, Tiree, Coll et bien d'autres. Le clan perdit ses terres après s'être battu aux côtés de parents du Clan Cumming contre Robert Ier d’Écosse. John Steward, second Lord Lorne, rendit leurs domaines aux MacDougall au XVe siècle.

Le château fut capturé en 1644 mais rendu aux MacDougall en 1661. En 1746, le clan abandonna le château et construisit Dunollie House en contrebas de la colline.

Actuellement[modifier | modifier le code]

Le château est en ruine et l'on peut s'y rendre par un chemin abrupt. L'entrée est gratuite, et il y a un parking pour deux voitures au pied de la colline (la route étant passante, il est déconseillé d'abuser du parking).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brulée en 698 et 701 puis reconstruite en 714 par le roi Selbach selon les Annales d'Ulster

Sur les autres projets Wikimedia :

Galerie[modifier | modifier le code]