Château de Brandon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Brandon
Image illustrative de l'article Château de Brandon
Type forteresse
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1975)
Site web www.chateau-de-brandon.com
Coordonnées 46° 51′ 01″ N 4° 28′ 53″ E / 46.850278, 4.48138946° 51′ 01″ Nord 4° 28′ 53″ Est / 46.850278, 4.481389  
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Saône-et-Loire
Commune Saint-Pierre-de-Varennes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Brandon

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Brandon

Le château de Brandon est situé sur la commune de Saint-Pierre-de-Varennes en Saône-et-Loire, au sommet d'une butte.

Description[modifier | modifier le code]

Les bâtiments se répartissent autour d'une enceinte de forme irrégulière divisée en deux par un mur séparant la basse-cour de la cour du logis des maîtres. Celui-ci, de forme rectangulaire allongée, est flanqué aux angles nord-ouest et nord-est de tours carrées. Une aile en retour d'équerre occupe le flanc est ; elle est reliée par un pan de muraille à une troisième tour carrée. Viennent ensuite des bâtiments agricoles et une écurie. Une tour-porche située à l'angle sud-ouest donne accès à cet ensemble.

Le château, propriété privée, est ouvert au public. Il est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis juin 1975[1].

Historique[modifier | modifier le code]

  • Époque romaine : poste militaire à une bifurcation de routes.
  • XIIIe siècle : existence vraisemblable d'une tour fortifiée possédée successivement par les seigneurs de Brandon puis par des capitaines qui la gardent au nom des ducs.
  • 1365 : la tour est confiée à Robert d'Essertenne qui en devient seigneur héréditaire.
  • XIVe siècle : le duc Philippe II de Bourgogne élève le fief en baronnie au profit de Philippe de la Roche, petit-fils du précédent.
  • 1453 : vente du château.
  • 1528 : après des successions complexes au sein de la maison de Lugny, le château est acquis par Hugues-Bernard de Montessus.
  • 1633 : bien saisi sur Charles de Montessus, arrière-petit-fils du précédent.
  • 1638 : vendu à Alphonse de Chaumelis.
  • 1653 : décès d'Alphonse de Chaumelis qui laisse deux filles – Jeanne et Huguette – sous la tutelle de leur oncle, Jean-Baptiste de Chaumelis.
  • 1670 : Huguette de Chaumelis, fille d'Alphonse, épouse de Claude de la Coste, hérite de Brandon à l'issue d'une lutte acharnée contre son oncle qui avait tenté de la spolier.
  • 1729 : attaque du château par la population des environs montée par Eugène, fils d'Huguette, qui cherche à déposséder sa mère.
  • 1729 : Jean-Baptiste, autre fils d'Huguette, hérite du domaine à la mort de sa mère.
  • XVIIIe siècle : sans enfant, Jean-Baptiste lègue le château à Jeanne-Huguette de la Coste, sa nièce, épouse du marquis Jacques de Beaurepaire ; le corps de logis, vraisemblablement construit par les Chaumelis, est abandonné à des fermiers.
  • Fin du XVIIIe siècle : une fille Beaurepaire épouse Louis Pelletier de Cléry qui, en raison d'une vie dissipée, doit vendre Brandon.
Le château au XIXe siècle
  • 1826 : le bien échoit à Nicolas Tripier (1765-1840), avocat, député, pair de France.
  • XIXe siècle : la fille de Nicolas Triper, Émilie Tripier, épouse en 1813 l'avocat Antoine Mala qui devient plus tard propriétaire du château. Leur fille Pauline Caroline Mala épouse Ferdinand de Jouvencel (1804-1873), député, président du Conseil d'État.
  • Vers 1900 : d'importants travaux de restauration sont réalisés par Madame de Jouvencel, veuve de Ferdinand de Jouvencel.
  • 1922 : à la mort de Madame de Jouvencel, le vicomte de Masin, son petit-fils, hérite du domaine. Le château appartient encore à cette famille actuellement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Vignier (dir.), Le Guide des Châteaux de France, 71 Saône-et-Loire, Paris, éditions Hermé, 1985.
  • Eugène Fyot : Le château et les seigneurs de Brandon, Mémoires de la Société éduenne tome 28 (1899), disponible sur le site Gallica de la BNF.
  • Eugène Fyot : Le château et les seigneurs de Brandon, Autun, Imprimerie et Librairie Dejussieu, 1900.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]