Catherine Gore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Catherine Grace Frances Gore

alt=Description de l'image C. G. F. Gore.png.
Nom de naissance Moody
Naissance 1799
Retford
Décès 29 janvier 1861
Linwood (en) (Renfrewshire, Écosse)
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Profession écrivain et dramaturge

Catherine Grace Frances Gore (1799 – 29 janvier 1861) est un écrivain et dramaturge britannique du XIXe siècle. Elle fut l'un des auteurs en vogue d'un genre littéraire caractérisé par sa peinture des classes aisées de l'époque victorienne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Catherine Grace Frances Gore sont en anglais ; l'une d'entre elles a toutefois été traduite en français en 1841 sous le titre Le courtisan sous Charles II, par Mme Gore[2] ;

sur Paris[modifier | modifier le code]

Elle est également l'auteur d'une nouvelle parue en 1841 intitulée Greville, or a Season in Paris [note 1] ; son œuvre Paris in 1841 (1842) servira par ailleurs de base, quinze années plus tard, à la rédaction d'un guide sur Paris sous le titre Paris and its environs : an illustrated handbook[6].

en anglais[modifier | modifier le code]

  • The Broken Hearts (1823) ;
  • Theresa Marchmont, or the Maid of Honour (1824) ;
  • The Bond: A Dramatic Poem (1824) ;
  • Richelieu, or the Broken Heart (1826) ;
  • The Lettre de Cachet: A Tale (1827) ;
  • The Reign of Terror: A Tale (1827) ;
  • Hungarian Tales (1829) ;
  • Romances of Real Life (1829) ;
  • Women as They Are, or The Manners of The Day (1830) ;
  • The Historical Traveller (1831) ;
  • The School for Coquettes (1831) ;
  • Pin Money: A Novel (1831) ;
  • The Tuileries: A Tale (1831) ;
  • Mothers and Daughters: A Tale of the Year 1830 (1831) ;
  • The Opera: A Novel (1832) ;
  • The Fair of Mayfair (1832) ;
  • The Sketchbook of Fashion (1833) ;
  • Polish Tales (1833) ;
  • The Hamiltons, or the New Era (1834) ;
  • The Maid of Crossey, King O'neil, and The Queen's Champion (1835) ;
  • The Diary of a Désennuyée (1836)[7] ;
  • Mrs. Armytage, or Female Domination (1836) ;
  • Stokeshill Place, or The Man of Business (1837) ;
  • The Rose Fancier's Manual (1838) ;
  • Mary Raymond and Other Tales (1838) ;
  • The Woman of the World (1838) ;
  • The Cabinet Minister (1839) ;
  • The Courtier of the Days of Charles II, with other Tales (1839) ;
  • A Good Night's Rest (1839) ;
  • Dacre of the South, or the Olden Time: A Drama (1840) ;
  • The Dowager, or the New School for Scandal (1840) ;
  • Preferment, or My Uncle the Earl (1840) ;
  • The Abbey and Other Tales (1840) ;
  • Cecil, or Adventures of a Coxcomb (1841)
  • Cecil, A Peer (1841) ;
  • The Man of Fortune and Other Tales (1842) ;
  • The Ambassador's Wife (1842) ;
  • The Moneylender (1843) ;
  • Modern Chivalry, or a New Orlando Furiso (1843) ;
  • The Banker's Wife, or Court and City (1843) ;
  • Agathonia: A Romance (1844) ;
  • Marrying for Money (in Omnibus of Modern Romance (1844) ;
  • The Birthright and Other Tales (1844) ;
  • Quid per Quo, or the Day of The Dupes, a Comedy (1844) ;
  • The Popular Member: The Wheel of Fortune (1844) ;
  • Self (1845) ;
  • The Story of a Royal Favourite (1845) ;
  • The Snowstorm: A Christmas Story (1845) ;
  • Peers and Parvenus: A Novel (1846) ;
  • New Year's Day: A Winter's Tale (1846) ;
  • Men of Capital (1846) ;
  • The Debutante, or The London Season (1846) ;
  • Sketches of English Character (1846) ;
  • Castles in The Air: A Novel (1847) ;
  • Temptation and Atonement and Other Tales (1847) ;
  • The Inundation, or Pardon and Peace: A Christmas Story (1847) ;
  • The Diamond and the Pearl: A Novel (1849) ;
  • Adventures in Borneo (1849) ;
  • The Dean's Daughter, or The Days We Live In (1853) ;
  • The Lost Son: A Winter's Tale (1854) ;
  • Transmutation, or The Lord and the Lost (1854) ;
  • Progress and Prejudice (1854) ;
  • Mammon, or The Hardships of an Heiress (1855) ;
  • A Life's Lessons: A Novel (1856) ;
  • The Two Aristocracies: A Novel (1857) ;
  • Heckington: A Novel (1858) ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Catherine Gore Criticism », sur enotes.com,‎ 14 août 2012 (consulté le 14 août 2012)
  2. « Catherine Gore », sur Wikisource,‎ 13 août 2012 (consulté le 14 août 2012)
  3. (en) Catherine Grace Frances Gore, « Greville, Or, A Season in Paris », vol. 1er, Henry Colburn,‎ 1841 (lire en ligne)
  4. (en) Catherine Grace Frances Gore, « Greville, Or, A Season in Paris », vol. 2e, Henry Colburn,‎ 1841 (lire en ligne)
  5. (en) Catherine Grace Frances Gore, « Greville, Or, A Season in Paris », vol. 3e, Henry Colburn,‎ 1841 (lire en ligne)
  6. (en) Thomas Forester et Catherine Grace Frances Gore, « Paris and its environs : an illustrated handbook », Londres, Henry G. Bohn,‎ 1859 (lire en ligne)
  7. Catherine Grace Frances Gore, « The Diary of a Désennuyée », sur Internet Archive,‎ 1836 (consulté le 14 août 2012)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. une œuvre en trois volumes[3],[4],[5], éd. Henry Colburn, 1841.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]