Cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro
Présentation
Nom local Catedral de São Sebastião do Rio de Janeiro
Culte Catholique
Type Cathédrale
Début de la construction 1964
Fin des travaux 1976
Style dominant Architecture moderniste
Géographie
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région État de Rio de Janeiro
Commune Rio de Janeiro
Coordonnées 22° 54′ 39″ S 43° 10′ 51″ O / -22.910966, -43.18092622° 54′ 39″ Sud 43° 10′ 51″ Ouest / -22.910966, -43.180926  

Géolocalisation sur la carte : Brésil

(Voir situation sur carte : Brésil)
Cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro

La cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro est l'un des principaux sanctuaires catholiques de la ville de Rio de Janeiro, au Brésil.

Édifice atypique construit de 1964 à 1976, elle est représentative du courant brutaliste de l'architecture moderniste[1]. Ses lignes avant-gardistes ne sont pas sans rappeler les pyramides précolombiennes, symbole d'union entre ancien et nouveau monde.

La cathédrale Saint-Sébastien (dite également cathédrale métropolitaine) est le siège de l'archidiocèse catholique de Rio de Janeiro. Elle remplace l'ancienne « Sé » (cathédrale) héritée de la période coloniale, redevenue église paroissiale sous le vocable de Notre-Dame du Mont-Carmel.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction de ce nouveau lieu de culte est décidée par les autorités ecclésiastiques locales afin de répondre à la forte croissance de la métropole brésilienne au début des années 1960, rendant l'ancienne cathédrale trop exiguë. La charge de dessiner les plans d'un sanctuaire puisant tout à la fois dans les racines précolombiennes et européennes est confiée à l'architecte Edgar de Oliveira de Fonseca, qui imagine une impressionnante structure pyramidale de 96 mètres de hauteur[1].

L'intérieur surprend par la simplicité de ses lignes ainsi que par son immense espace intérieur. La base forme une ellipse dont le diamètre atteint jusqu'à 106 mètres, tandis que quatre larges baies rectangulaires garnies de vitraux aux teintes vives partent du sol pour former une « croix de lumière » au sommet de la voûte, culminant à près de 80 mètres[2].

Le réseau de claire-voies contribue à assurer une luminosité constante mais régulée, adaptée à un espace dédié avant tout au recueillement et à la prière. Au total, la nouvelle cathédrale peut abriter jusqu'à 20 000 fidèles[2].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La cathédrale de Rio sur Archinform
  2. a et b in Larousse des Cathédrales, par Gérard Denizeau, pp. 294-295

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]