Carman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carman (homonymie).

Carman, (parfois nommée Carmun) dans la mythologie celtique irlandaise, est une déesse guerrière, appartenant au peuple des Fir Bolg, essentiellement connue par les Dindshenchas[1].

Elle a trois fils qui se nomment : Dian (la Violence), Dother (le Malfaisant) et Dub (le Noir). Venus d’Athènes, ils tentent de s’installer en Irlande, mais se heurtent aux Tuatha Dé Danann, dont Carman détruit les récoltes en usant de sa magie. Lug le dieu suprême accompagné de Aoi Mac Ollamain, Bé Chuille et Crichinbel, sont dépêchés pour affronter les envahisseurs, Carman est faite prisonnière tandis que ses fils sont expulsés d’Irlande. Elle finit par mourir de chagrin. C’est le Fomoire Bres qui creuse sa tombe dans une chênaie.

Son nom s’est perpétué dans deux fêtes, l’une à Wexford, l’autre à Kildare.

Sources et références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot,‎ février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot,‎ août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997 (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire »,‎ avril 1995, 216 p. (ISBN 9782737313158)
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 9782914855372).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout,‎ octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2).
  • Consulter aussi la bibliographie sur la mythologie celtique et la bibliographie sur la civilisation celtique.

Note[modifier | modifier le code]

  1. Il existe deux versions de ce texte mythologique dont le titre signifie « Histoire des forteresses ». Le Dindshenchas métrique, la version la plus longue, est issu de plusieurs manuscrits, le Dindshenchas de Rennes est en prose