Canjáyar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canjáyar
Drapeau de Canjáyar
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Andalousie
Province Almería
Comarque Almería
Maire
Mandat
Francisco Guzmán Sánchez
2006
Code postal 04450
Démographie
Gentilé Canjilon
Population 1 573 hab. (2005)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 00′ 39″ N 2° 44′ 24″ O / 37.010833333333, -2.7437° 00′ 39″ Nord 2° 44′ 24″ Ouest / 37.010833333333, -2.74  
Altitude 618 m
Superficie 6 700 ha = 67 km2
Localisation
Localisation de Canjáyar

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Canjáyar

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Canjáyar

Canjáyar est une ville d’Espagne, dans la province d'Almería, communauté autonome d’Andalousie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces du passé de Canjáyar que l'on ait retrouvées à ce jour datent de l'âge du cuivre. Il n'y a eu, jusqu'aujourd'hui, aucune fouille archéologique systématique; nous ne disposons par conséquent que de peu d'informations sur les origines préhistoriques et antiques de la ville de Canjáyar.

Il faut attendre l'époque d'Al-Andalus pour trouver les premières mentions de la ville dans les archives. Le géographe Al-Udri, originaire de Dalías, évoque le "yuz de Qansayar", le yuz étant un district politico-administratif de l'Alpujarra. Son hisn ou château devait se trouver sur l'emplacement de l'actuel ermitage de San Blas. Au XIVe siècle et sous la dynastie nasride, il fit partie de la taha ou contrée, de Lúchar. Madoz, au milieu du XIXe siècle, évoque l'originalité de son système de canaux d'irrigation pour les cultures.

Avant la révolte mauresque (1568-1570), la taha de Canjáyar comptait 690 habitants musulmans et 20 chrétiens de souche. Après l'expulsion, le village est repeuplé en 1574 par 72 habitants.

En 1788 une fabrique nationale de plomb est créée à Alcora. Au XIXe siècle débute la culture du raisin d'Ohanes, ce qui favorise un important développement.

Du fait des crises continuelles du début du XXe siècle, le marché américain ferme totalement ses portes pour l'importation du raisin d'Ohanes. La crise qui en découle dure jusqu'à aujourd'hui. L'agriculture diversifie les cultures et remplace la vigne par d'autres cultures et notamment par celle de l'olivier qui connaît depuis quelques années un essor notable.

Monuments remarquables[modifier | modifier le code]

  • Le château El Castillejo, classé monument historique
  • L'église de la Santa Cruz
  • L'ermitage de San Blas
  • La fabrique d'Alcora
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir