Carboneras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carboneras
Blason de Carboneras
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Almería
Démographie
Population 7 570 hab. (2007)
Densité 80 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 00′ 00″ N 1° 53′ 00″ O / 37, -1.8833 ()37° 00′ 00″ Nord 1° 53′ 00″ Ouest / 37, -1.8833 ()  
Altitude 10 m
Superficie 9 500 ha = 95 km2
Localisation
Localisation de Carboneras

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Carboneras

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Carboneras

Carboneras est une localité de la province d'Almería, en Andalousie (Espagne). En 2005 elle comptait 7 267 habitants. Elle s'étend sur 95 km2 avec une densité de 76,5 hab/km². Ses coordonnées géographiques sont 36º 60' N, 1º 53' O. Elle est située à une altitude de 10 mètres et à 68 kilomètres de la capitale de la province, Almería. Elle est célèbre pour son usine de dessalement d'eau de mer, la plus grande d'Europe, ses fêtes des Chrétiens et des Maures, et son hôtel, sujet à polémique, d'El Algarrobico.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le port de pêche de Carboneras se trouve au bord de la Méditerranée, au pied de la Sierra Cabrera.

En 1559, Philippe II remit ces terres au marquis de Carpio avec l'ordre de faire construire le Château de San Andrés. Il s'agissait de défendre cette côte contre les Morisques alors que s'annonçait l'insurrection des Alpujarras ; par ailleurs on obtint que la population s'organisât autour de cette construction. Le paysage de Carboneras comprend des vestiges du XIXe siècle représentés par des édifices seigneuriaux comme le siège actuel de la mairie, autrefois Casa de los Fuentes.

La localité dispose des plages d'El Lancón et de Los Barquicos. Depuis toute la plage du Carboneras on aperçoit l'île de San Andrés, petite île rocheuse de 1,5 hectare dont la silhouette sur l'horizon évoque celle d'une baleine.

À l'embouchure de la rivière Alias, sur la côte de Carboneras et à l'intérieur du Parc naturel de Cabo de Gata-Níjar on trouve une série de plages encore vierges. L'une d'entre elles est la plage de l'Algarrobico, longue de 3 km et qui a été témoin du tournage du film "Lawrence d'Arabie" (David Lean, 1962).

D'autres plages de la municipalité sont la plage de El Corral et la plage de Los Muertos, au beau milieu du Parc Naturel de Cabo de Gata-Nijar ; elles présentent des formations rocheuses de nature volcanique modelées par le vent et la mer, et on peut y pratiquer le nudisme. Au sud du village en suivant la côte on trouve le phare et la tour de Mesa Roldán, du XVIIIe siècle. Vers le sud-est on arrive aux plages de Níjar et au village d'Aguamarga.

Carboneras et ses environs forment une zone qui, bien qu'au milieu du Parc naturel de Cabo de Gata-Níjar, n'a pas la qualification de Parc Naturel puisqu'on y trouve une usine de ciment, une centrale thermique et une usine de dessalement d'eau de mer.

En 2006, ses plages ont obtenu trois pavillons bleus.

Économie[modifier | modifier le code]

La ville compte une cimenterie du groupe suisse Holcim.

Source[modifier | modifier le code]