Bruno de Segni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Bruno.
Bruno de Segni
Image illustrative de l'article Bruno de Segni
Naissance vers 1045
Asti (Italie)
Décès 18 juillet 1123 
Segni, Latium

Bruno de Segni, ou Brunon, né à Solero, près d'Asti, en 1045 et mort le 18 juillet 1123 à Segni au Latium, fut un théologien, abbé du Mont-Cassin et évêque de Segni. Il est reconnu comme saint par l'Église catholique romaine et célébré le 18 juillet[1].

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études dans une école monastique près de Solero entre 1045 et 1049, il étudie à l'université de Bologne avant de devenir chanoine de Sienne. Au concile de Rome en 1079, il défend contre Bérenger de Tours la doctrine catholique sur l'eucharistie.

Soutien de la Réforme grégorienne[modifier | modifier le code]

L'année suivante, le pape Grégoire VII, qui le tient en grande estime, le choisit comme évêque de Segni, mais Bruno refuse d'être cardinal.

Il partage et soutient tous les projets du pape pour la réforme de l'Église. Par ses écrits, il s'attaque à la simonie et combat les abus de l'investiture. Il est le plus grand commentateur biblique de son époque.

Il devient moine au Mont-Cassin, puis en est élu abbé en 1107.

Plus tard, le pape Pascal II lui ordonnera de reprendre son siège épiscopal.

Notes et références[modifier | modifier le code]