Bookcrossing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bookcrossing, autrement appelé BC ou BX, est un phénomène mondial dont le principe est de faire circuler des livres en les « libérant » dans la nature pour qu'ils puissent être retrouvés et lus par d'autres personnes, qui les relâcheront à leur tour.

La base du bookcrossing est un site web[1], qui permet principalement d'enregistrer les livres et de suivre leur parcours. Si quelqu'un décide de relâcher un livre en bookcrossing, il obtient sur le site un numéro identifiant unique (BCID pour BookCrossing ID) qui permet de garder trace du voyage du livre.

Les expressions francophones du phénomène sont « livre voyageur », « libérez un livre » ou « passe-livre ». Le site officiel anglophone a désormais une interface en français.

Le fonctionnement de bookcrossing peut s'apparenter à Wheresgeorge, à Eurobilltracker, à WheresWilly, au géocaching, aux cistes ou plus récemment au postcrossing pour les cartes postales.

Historique[modifier | modifier le code]

Ron Hornbaker a eu l'idée de créer BookCrossing en mars 2001. Le site internet a vu le jour 4 semaines plus tard, le 17 avril 2001. Il s'est développé et comptait plus de 470 000 membres et plus de 3 100 000 livres inscrits en juin 2006.

Exemple de "libération" de livres (MBC Lyon 2006)

En France le bookcrossing s'est développé en 2003 grâce à de nombreux articles dans la presse. Un premier MegaBookCrossing a eu lieu le 26 octobre 2003 où se sont retrouvés les bookcrosseurs de France entière. En novembre 2006 on comptait plus de 11 000 bookcrosseurs en France et environ un millier de livres libérés par mois.

Principe[modifier | modifier le code]

Après avoir enregistré le livre sur internet et avoir collé une étiquette avec le numéro BCID et quelques explications sur le Bookcrossing, le libérateur peut suivre le voyage de son livre et voir ce que ses autres lecteurs en ont pensé, si les personnes qui le trouvent signalent leur découverte sur le site.

Pour aller plus loin avec le BookCrossing[modifier | modifier le code]

Les « Bookrays » et les « Bookrings » sont des formes un peu différentes du BookCrossing originel : une personne propose de faire circuler un livre entre des lecteurs qui s'inscrivent pour cela sur une liste. Chaque personne fait suivre le livre à la suivante après l'avoir lu. Le livre est suivi sur le site bookcrossing.com de la même façon que pour le BookCrossing ordinaire. La différence entre un Bookray et un Bookring est que dans le premier cas, le livre ne revient a priori jamais à son propriétaire original.

Les « Bookboxes » fonctionnent de la même manière. Il s'agit d'une boîte contenant un ensemble de livres. Chaque participant, lorsqu'il reçoit la BookBox, peut remplacer des livres du lot par le même nombre de livres. Généralement les BookBoxes sont thématiques.

Rencontres autour du BookCrossing[modifier | modifier le code]

Le bookcrossing est déclencheur de rencontres. Régulièrement des groupes locaux se rencontrent au cours d'ABC (Assembly of BookCrossers) le plus souvent mensuelles. Le terme "Meet-Up" anciennement employé pour ces réunions a été réservé depuis par le site Meetup.com qui fut longtemps l'organisateur de ces rendez-vous.

En France et dans quelques pays limitrophes sont organisés des MBC ou MégaBookCrossing. Le principe est simple, pendant deux heures, des participants venus de tous les pays libèrent leurs livres dans un parc. C'est l'occasion de nombreux échanges, de visites, de jeux de piste[2] en lien avec la littérature.

Il existe aussi des conventions autour du bookcrossing.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bookcrossing.com
  2. Le MBC de décembre 2007 « Bookcrossing à Strasbourg

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :