Beckenried

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beckenried
Blason de Beckenried
Héraldique
Image illustrative de l'article Beckenried
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Nidwald
Maire Bruno Murer
NPA 6375
N° OFS 1501
Démographie
Population 3 316 hab. (31 décembre 2010)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 58′ 15″ N 8° 28′ 15″ E / 46.97083, 8.47083246° 58′ 15″ Nord 8° 28′ 15″ Est / 46.97083, 8.470832  
Altitude 1 212 m (min. : 431 m) (max. : 2 278 m)
Superficie 2 422 ha = 24,22 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Nidwald

Voir sur la carte administrative du Canton de Nidwald
City locator 14.svg
Beckenried

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Beckenried

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Beckenried
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Beckenried est une commune suisse du canton de Nidwald.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Beckenried est situé au bord du lac des Quatre-Cantons, au pied de la Klewenalp et sur le delta que le ruisseau Lielibach a formé.

Selon l'Office fédéral de la statistique, Beckenried mesure 24,22 km2[2].

Beckenried est limitrophe de Wolfenschiessen, Oberdorf, Buochs et Emmetten, ainsi que d'Isenthal dans le canton d'Uri.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Beckenried compte 3 126 habitants en 2008[1]. Sa densité de population atteint 129 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Beckenried entre 1850 et 2008[3] :

Transports[modifier | modifier le code]

Manifestations[modifier | modifier le code]

  • Samichlaiseinzug, le samedi suivant le 6 décembre (cortège et marché de Saint-Nicolas)

Personnalités[modifier | modifier le code]

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Henri
  • Chapelles Maria im Riedli, Saint-Anne et Sainte-Ida.
  • Ruines des châteaux d’Isenringen et de Rätschrieden

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]