Bataille de Khotin (1673)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Khotin.
Bataille de Khotin (ou Hotin, 1673)
Gravure de Jan Luyken
Gravure de Jan Luyken
Informations générales
Date 11 novembre 1673
Lieu Khotyn ou Hotin (Ukraine actuelle)
Issue Victoire des Polonais
Belligérants
République des Deux Nations, Moldavie Empire ottoman
Commandants
Jean Sobieski
Étienne Petriceicou
Michał Kazimierz Radziwiłł
Dymitr Jerzy Wiśniowiecki
Hussein Pacha
Forces en présence
30 000 35 000 Turcs et 120 canons
Pertes
peu importantes +-30000 tués ou capturés, 120 canons
Guerre polono- et moldo-ottomane (1672-1676)
Coordonnées 48° 30′ N 26° 30′ E / 48.5, 26.548° 30′ Nord 26° 30′ Est / 48.5, 26.5  

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Khotin (1673).

La bataille de Khotin (ou de Hotin, nom moldave, la forteresse se trouvant alors en Moldavie) se déroule le 11 novembre 1673 entre d'une part les troupes polonaises et moldaves respectivement commandées par Jean Sobieski et par Étienne Petriceicou, et d'autre part les troupes ottomanes, commandées par Hussein Pacha. Grâce à un assaut éclair, Sobieski et Petriceicou purent s'emparer du campement et disperser l'armée ottomane.

Malgré cette victoire, le cours de la guerre ne changea pas et la République des deux nations ne parvînt pas à récupérer la Podolie avec la forteresse de Kamianets-Podilskyï, perdues au profit des Ottomans l'année précédente.

Le prestige de Sobieski en fut cependant augmenté et vînt à être connu en Europe. Cette victoire lui permit d’être élu roi de Pologne l’année suivante. Étienne Petriceicou eut moins de chance en Moldavie : il fut chassé du pouvoir par les boyards pro-Ottomans au profit de Démétrius Cantacuzène, revient grâce à ses alliés polonais, mais en mars 1684 il est de nouveau renversé et finit sa vie en exil en Pologne.