Bataille de Fyrisvellir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bataille de Fýrisvellir, est une bataille pour la conquête du trône de Suède, qui s'est déroulée vers 984/985 sur la plaine appelée Fýrisvellir près de la ville actuelle d'Uppsala, entre Éric le Victorieux et son neveu Styrbjörn le Fort. Cette bataille est mentionnée dans un certain nombre de sources médiévales, telles que les sagas Eyrbyggja saga, la Knýtlinga saga, Saga de Hervor et du roi Heidrekr et Saxo Grammaticus « Gesta Danorum (Livre 10), mais le récit le plus détaillé se trouve dans la courte histoire de la þáttr intitulée Styrbjarnar þáttr Svíakappa.

Présentation[modifier | modifier le code]

Chevaux et bovins attachés ensemble et armés de lances et de pointes écrasent les guerriers de Styrbjörn lors de la bataille de Fyrisvellir.

Le récit de la bataille de Fýrisvellir conte l'histoire de Styrbjörn le Fort qui devient le chef de l'ordre des Jomsvikings. Il fait ensuite la guerre contre les Danois jusqu'à établir la paix avec leur roi Harald Ier de Danemark, qui en retour lui offre sa fille et cent navires.

Toutefois, Styrbjörn n'est pas satisfait avec cet accord de paix et reprend la guerre contre le Danemark avec une flotte encore plus grande et impose au roi Harald de lui donner 200 navires et le roi lui-même comme otage.

La bataille de Fyrisvellir et la mort de Styrbjörn.

Styrbjörn retourne en Suède pour prendre le trône suédois. Styrbjörn a sollicité le Dieu Thor, mais Éric VI de Suède a de son côté demandé les faveurs d'Odin et a promis fidélité à Odin pendant les dix prochaines années s'il gagne.

Lors de la bataille de Fyrisvellir, les forces d'Éric possèdent une arme redoutable. Ils ont créé une machine de guerre ingénieuse, en attachant des chevaux et des vaches avec des lances et des pointes. Celle-ci fait des ravages parmi les Jomsvikings. Après trois jours de bataille, Éric jette sa lance sur les Danois et crie : « Je vous donne tout pour Odin ». Une pluie de flèches tue Styrbjörn et ses hommes. Éric VI de Suède devient Éric le Victorieux.

La Gesta Danorum (livre 10), le Styrbjarnar þáttr Svíakappa et l’Eyrbyggja saga affirment que vers 980, le prince suédois exilé Styrbjörn le Fort fut responsable d’une défaite écrasante des Jomsvikings, alors qu’il tentait de récupérer la couronne de Suède par la force. Il s’agit du combat contre l’oncle de Styrbjörn, Éric VI de Suède, à la bataille de Fýrisvellir, à Uppsala, en 984 ou 985. On explique que la défaite des Jomsvikings fut causée par un pacte qu’Éric aurait fait avec Odin. Trois pierres runiques, celle de Högby (« Asmund le brave champion tomba à Fyrisvellir »), DR 295 (« Il ne s’enfuit pas à Uppsala ») et DR 279 (« Il ne s’enfuit pas à Uppsala, mais combattit aussi longtemps qu’il lui restait des armes »), de cette époque relatent les morts héroïques à Uppsala, de probablement trois Jomsvikings. Cette bataille est aussi commémorée dans un poème, par le scalde islandais Þórvaldr Hjaltason, qui participa à la bataille du côté suédois.