Bataille de Bhamo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Bhamo
L'Empire mongol vers 1300 (trait rouge)
L'Empire mongol vers 1300 (trait rouge)
Informations générales
Date fin 1283
Lieu Bhamo, en Birmanie
Issue victoire mongole
Belligérants
Armée mongole
Auxiliaires Miao
Armée birmane
Commandants
Sangudar oghul Narathihapati
Forces en présence
10 000 soldats inconnues
Pertes
minimes inconnues
Guerre Birmo-mongole
Batailles
Bataille de Ngasaunggyan • Bataille de Bhamo • Bataille de Pagan

La bataille de Bhamo mit aux prises en 1283 une armée mongole de la dynastie Yuan et les birmans du Royaume de Pagan dans le nord de la Birmanie. C'est la première incursion des mongols en territoire birman, après leur victoire dans le Yunnan six ans auparavant (bataille de Ngasaunggyan). Elle avait pour objectif d'obtenir la soumission du roi Narathihapati.

Leurs forces, commandées par le prince mongol du Sichuan Sangudar, comptaient environ 10 000 hommes, avec des auxiliaires Miao[1]. Elles attaquèrent Bhamo et défirent l'armée birmane. Narathihapati prit la fuite et cette seconde défaite ruina complètement sa réputation.

Les mongols établirent des garnisons dans le nord de la Birmanie, sans poursuivre immédiatement leur invasion. Celle-ci ne reprit qu'en 1287, marquée par la chute du royaume à la bataille de Pagan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C.P.Atwood-Encyclopedia of Mongolia and the Mongol Empire, p.72