Barasingha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le barasing(h)a ou cerf de Duvaucel ou cerf des marais (Cervus duvaucelii ou Rucervus duvaucelii) est un cervidé de l'Inde et du Népal.

Cervus duvauceli branderi dans le parc national de Kanha

Le nom de cette espèce rappelle celui d'Alfred Duvaucel (1793-1825), naturaliste français.

Morphologie[modifier | modifier le code]

  • longueur du corps :
  • longueur de la queue :
  • hauteur au garrot : 1,30 m
  • poids adulte : 180 kg

Physiologie[modifier | modifier le code]

  • maturité sexuelle :
  • gestation :
  • nombre de jeunes / portée :
  • nombre de portées / an : 1
  • longévité
    • libre  :
    • captif :

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Cet animal est herbivore, comme tous les cervidés.

Prédateurs[modifier | modifier le code]

C'est un cerf vulnérable, qui a l'habitude de se tenir en harde nombreuse. La harde est conduite par une femelle expérimentée et se compose de biches et de faons d'âges différents. Les mâles vivent en solitaire toute l'année jusqu'à la période de reproduction où ils rejoignent les hardes de femelles. Ils se livrent alors de terribles combats pour la possession d'une harde. Au lieu de se cacher et de chercher refuge au plus profond de la jungle, le barasingha préfère rester toute la journée dans des grandes prairies humides ou dans les marécages ou encore en lisières de forêts, ce qui mène a une chasse abondante de ce cerf diurne et trop peu méfiant.

Répartition[modifier | modifier le code]

Inde et Népal

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Cervus duvauceli duvauceli
Régions humides de l'Inde (Uttar Pradesh) et du Népal (Kanchanpur) : de grandes populations de cette sous-espèce (plus de 1 000 individus sont présentes dans le Parc national royal de Shukla Phanta[1].
  • Cervus duvauceli branderi
Régions plus sèches et herbeuses du Madhya Pradesh en Inde, en particulier dans les parcs nationaux de Kanha et Indravati.
  • Cervus duvauceli ranjitsinhi
Sous-espèce la plus orientale, endémique de l'Assam (Manas et Kaziranga).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. R, P. Yadav, S S. Thaguna, J P. Sah, « Grasslands in Royal Shukla Phanta Wildlife Reserve: status, importance and management », sur http://www.forestrynepal.org/,‎ 2000 (consulté en 10 août 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :