Baduaire (curopalate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baduaire.

Baduaire (en latin Baduarius) ( ? – 576) était un général de l’empire byzantin qui a vécu au VI siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

C’était un général de l’empereur Justin II, petit-fils de Baduaire, magister militum et dux Scithiae[1].

En 565, son beau-père Justin II, à pein installé au pouvoir, le nomma curopalate [2].
L'année suivante, est nommé magister militum et envoyé par l’empereur au secours des Gépides, dont le royaume avait été envahi par les Lombards[3].
En 566 ou 567, il sortit vainqueur d’une bataille livrée près de Sirmium. Après cette bataille, Cunimond, roi Gépides, rompit l’alliance avec les Romains d'Orient qui à leur tour, décidèrent de ne point l’aider quand ces mêmes Gépides furent envahis par les Lombards et les Avars.

Baduaire fut ensuite nommé comes stabuli. Le 6 octobre 573, un litige éclata entre lui et l’empereur Justin II, qui depuis un certain temps présentait des signes de folie, l’insulta et le chassa. Repenti, l’empereur présenta lui-même ses excuses à Baduaire[4].

En 576, Baduaire fut envoyé pour chasser les Lombards qui, dés 568, avaient envahi l’Italie et l’avaient en partie soumise. Baduaire mourut au cours de la bataille[5].

Famille[modifier | modifier le code]

Baduaire avait épousé Arabie (fille de Justin II) avec qui il eut une fille nommée Firmina.

Note[modifier | modifier le code]

  1. PLRE, p. 64
  2. Corippo, Iust., II, 284-5. «dispositorque novus sacrae Baduarius aulae, successor soceri - factus mos curapalatii est.»
  3. Teofilatto, VI, 10.12
  4. Teofane, A.M. 6095.
  5. Giocanni Biclaro, anno 576. «Baduarius gener Iustini principis in Italia a Longobardis proelio vincitur et non multo post inibi vitae finem accipit».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Prosopography of the Later Roman Empire, vol. II-III

Liens internes[modifier | modifier le code]