Cunimond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cunimond, Cunimund, Kunimund (en latin : Cunimundus) est le dernier roi des Gépides, règnant vers le milieu du VIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Successeur du roi Thorisind, Cunimond cherche à étendre son royaume situé sur le Danube, entrant en conflit avec les Lombards et suscitant l'inquiètude de l'empereur byzantin Justin II après s'être emparé de Sirmium ; Justin II décide de faire appel aux Avars du khagan Bayan et aux Lombards du roi Alboïn. Face à cette redoutable coalition, Cunimond est vaincu (567) et tué au combat. Les Gépides sont décimés, les survivants réduits en esclavage. Une petite partie des Gépides suivra les Lombards en Italie en 568, d'autres, probablement peu nombreux et soumis aux Avars, ont semble-t-il survécu en Transylvanie jusque la seconde moitié du VIIe siècle.

Selon le chroniqueur hispano-wisigoth Jean de Biclar, le petit-fils de Cunimond, Reptila, fuit à Byzance, accompagné de l'évêque arien Thrasaric, avec le trésor des Gépides, ou du moins une partie car l'historien d'origine lombarde Paul Diacre dit que les Lombards s'emparèrent des trésors des Gépides.

Décapité au combat par Alboïn, le crâne du roi Cunimond est transformé en coupe à boire ; l'une de ses filles, la princesse Rosemonde, prise de force pour épouse par Alboïn, devra plus tard en Italie y boire le vin de la victoire lors d'un banquet à Vérone.

La coupe à boire pratiquée dans le crâne de Cunimond sera conservée comme trophée par les rois Lombards. Paul Diacre la verra de ses yeux à Pavie, capitale lombarde, lorsque le roi Ratchis (744-749) la montra à des convives lors d'un banquet.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]