Błyskawica (pistolet mitrailleur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pistolet Mitrailleur Błyskawica
Image illustrative de l'article Błyskawica (pistolet mitrailleur)
Présentation
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Type automatique
Munitions 9 mm Parabellum
Période d'utilisation 1943
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 3,22 kg
Masse (chargé) 4,70 kg
Longueur(s) 556 mm crosse pliée
730 mm crosse dépliée
Longueur du canon 197 mm
Caractéristiques techniques
Portée pratique 150 - 200 m
Cadence de tir 550 à 650 coups par minute
Vitesse initiale 380 m/s
Capacité chargeur droit de 32 cartouches

Błyskawica (éclair en polonais) est un pistolet mitrailleur polonais construit par la résistance polonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Armes des insurgés de Varsovie
Résistant polonais armé de Błyskawica penadant l'Insurrection de Varsovie

En 1942 l'ingénieur Wacław Zawrotny propose au commandement de l'Armia Krajowa la mise en œuvre d'un pistolet mitrailleur adapté à la production en série en clandestinité. Il élabore avec Seweryn Wielanier le projet d'une arme qui pouvait être fabriquée avec des technologies disponibles dans des ateliers artisanaux. Pour cette raison Błyskawica est assemblé avec des filetages de tuyauterie et des vis.
Les deux ingénieurs prennent l'exemple de meilleurs armes disponibles: MP 40 et Sten. Ils empruntent au premier la configuration (crosse pliante et chargeur en dessous de l'arme) et au deuxième la construction des mécanismes.
La documentation technique est effectuée entre janvier et avril 1943. Le prototype est prêt en août ou en septembre de la même année, et passe ses essais près de Zielonka. Ensuite il est présenté au colonel August Emil Fieldorf, commandant de la diversion de l'Armia Krajowa.


L'arme est envoyée à la production en série. En novembre 1943 le pistolet reçoit le nom de Błyskawica (éclair) en raison de trois éclairs gravés sur sa crosse.
Błyskawica est produite dans un atelier de fabrication de grillage de fil de fer, appartenant au Franciszek Makowiecki. La présérie compte cinq exemplaires. Après les essais l'Armia Krajowa commande tout d'abord 100 exemplaires, et ensuite une série de 300. Jusque juillet 1944, 600 unités ont été produites. Lorsque l'Insurrection de Varsovie éclate, des pièces pour fabriquer une centaine d'exemplaires sont prêtes. Pendant l'insurrection les Błyskawica sont assemblés dans l'armurerie de la rue Baudouin (ulica Boduena).
Au total environ 700 Błyskawica ont été produites.

Description technique[modifier | modifier le code]

Błyskawica fonctionne selon le système culasse non calée (tire à culasse ouverte), son mécanisme de percussion ne permet que le tir automatique. Il est alimenté par un chargeur droit de 32 cartouches sur deux rangs (identique au chargeur du Sten), situé en bas de l'arme. Doté d'une sécurité qui bloque la détente, équipé d'une visée fixe et de crosse métallique pliante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

1. Kazimierz Satora, Produkcja Uzbrojenia w Polskim Ruch Oporu 1939-45, Warszawa 1985.
2. Terry Gardner, Peter Chamberlain, Enzyklopädie deutscher Waffen 1939 – 1945.Handwaffen, Artilleri, Beutwaffen, Sonderwaffen, Stuttgart 2006, s. 65 i Aleksandr Żuk, Sprawocznik po striełkowomu orużju. Riewolwery, pistoliety, wintowki, pistoliety - pulemioty, awtomaty, Moskwa 1993, s. 586.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ciepliński Andrzej, Woźniak Ryszard, Encyklopedia współczesnej broni palnej (od połowy XIX wieku), Warszawa 1994.
  • Gardner Terry, Chamberlain Peter, Enzyklopädie deutscher Waffen 1939 – 1945. Handwaffen, Artilleri, Beutwaffen, Sonderwaffen, Stuttgart 2006
  • PWN Leksykon: Wojsko, wojna, broń, Warszawa 2001.
  • Satora Kazimierz, Produkcja Uzbrojenia w Polskim Ruch Oporu 1939-45, Warszawa 1985.
  • Satora Kazimierz, Podziemne zbrojownie polskie 1939-1944, Warszawa 2001
  • Żuk Aleksandr, Sprawocznik po striełkowomu orużju. Riewolwery, pistoliety, wintowki, pistoliety - pulemioty, awtomaty, Moskwa 1993