Au-delà de la haine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Au-delà de la haine est un film documentaire réalisé par Olivier Meyrou, dont c'est la 2e œuvre, diffusé pour la première fois à la télévision en 2005 et sorti au cinéma en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Reims, en septembre 2002, François Chenu, 29 ans, est battu à mort dans un parc. Les trois Boneheads, reconnus coupables devant la cour d'assises, ont agi par homophobie après avoir voulu, selon leur expression, « casser du pédé ». La famille de François se livre, dans un douloureux processus de deuil, en rejetant résolument la haine. Ce n'est pas un film sur l'homophobie, c'est un film sur le deuil et le pardon, l'impossibilité de pardonner.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Voici ce qu'en a dit Robert Badinter[1] : « Voici un film exceptionnel : il nous confronte avec la pire haine, celle qui s'acharne sur l'Autre dont elle ne sait rien, sauf qu'il est arabe, juif, homosexuel. […] Cette mort-là atteint au cœur les parents du jeune homme. Mais eux refusent la haine. […] Honorons ces parents admirables, et remercions le réalisateur pour cette leçon si précieuse d'humanité. »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Il a obtenu un Teddy Award à la Berlinale en 2006.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. DVD Au-delà de la haine, www.blaqout.com.