Antoine Brice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoine Brice

Naissance 26 mai 1752
Bruxelles, Oostenrijkse Nederlanden Vlag.gif Pays-Bas autrichiens
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Décès 23 janvier 1817
Bruxelles, Flag of the Netherlands.svg Royaume des Pays-Bas
Nationalité Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Drapeau de la France République française
Drapeau de la France Empire français
Drapeau des Pays-Bas Royaume uni des Pays-Bas
Activités Peinture, Dessin, Décoration
Maîtres Pierre-François Brice
Élèves Jean-Baptiste Madou
Récompenses 1er prix de l'Académie de Peinture, de Sculpture et d'Architecture de Bruxelles en 1776

Antoine Brice est un peintre, né à Bruxelles le 26 mai 1752 et mort en cette même ville le 23 janvier 1817.

Dessin d'Antoine Brice gravé par Antoine Cardon, Consolation de la Monarchie autrichienne sur la mort de l'Empereur Léopold II

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine Brice était le fils du peintre Pierre-François Brice (1714-1794), œuvrant dans l'entourage de Charles de Lorraine.

Il commença à se former avec son père à la Cour de Bruxelles en tant que décorateur (1771-1775) et il devint maître auprès de la Corporation des Peintres de Bruxelles le 5 février 1783.

Il avait en même temps suivi une formation plus classique à l'Académie de Peinture, de Sculpture et d'Architecture de Bruxelles où il obtint un premier prix en 1776.

Sa carrière[modifier | modifier le code]

Cette formation et l'entourage de la Cour du Gouverneur Général le conduisirent en cette fin du XVIIIe siècle à devenir une espèce de peintre officiel mêlés aux milieux aristocratiques de Bruxelles en cette période de fin du Régime Autrichien.

Il devint donc professeur à l'Académie de Bruxelles y donnant un cours d'antique et de principes du dessin.

Il fonda en 1810 avec d'autres peintres classiques de renom Antoine Cardon, Charles Verhulst, François-Joseph Navez une Société des Amateurs d'Arts.

Il fut le maître de Jean-Baptiste Madou.

Il est le père du peintre Ignace Brice.

Antoine Brice meurt à Bruxelles le 23 janvier 1817 à l'âge de 64 ans.

Quelques oeuvres répertoriées[modifier | modifier le code]

  • 1792 : Dessin d'Antoine Brice Consolation de la Monarchie autrichienne sur la mort de l'Empereur Léopold II connu par une gravure par Antoine Cardon.
  • 1792 : décoration à Bruxelles du théâtre privé[1] de François Charliers d'Odomont[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Duquenne, "Un projet de théâtre à Bruxelles vers 1763 par l'architecte Guymard", dans : Cahiers Bruxellois, Bruxelles, XLIII, 2011-2012, p. 236
  • Paul De Zuttere, Les Brice, peintres à Bruxelles aux XVIIIe et XIXe siècles, dans, l'Intermédiaire des Généalogistes, Bruxelles, n°190, 1977, p. 258 à 265.
  • Paul De Zuttere, Contribution à l'œuvre des peintres Antoine et Ignace Brice ..., dans, l'Intermédiaire des Généalogistes, Bruxelles, n°345, 2003, p. 113 à 121.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Xavier Duquenne, "Un projet de théâtre à Bruxelles vers 1763 par l'architecte Guymard", dans : Cahiers Bruxellois, Bruxelles, XLIII, 2011-2012, p. 236 : "C'est aussi le cas, à Bruxelles, de François Charliers d'Odomont (....), qui se fit décorer un théâtre par le peintre Antoine Brice en 1792 : rideau peint d'un trophée entouré d'arabesques, ciel, marbrures, décors de coulisse, ...etc.". L'auteur donne comme références en note 8 : " Archives de la Ville de Bruxelles, Archives diverses, 238, papiers Charliers, facture de Brice pour 1792".
  2. admis en 1782 au lignage Caudenbergh et membre de la loge bruxelloise "l’Union" (Tableau de 1777 et tableau de 1786).

Articles connexes[modifier | modifier le code]