Agamospermie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Même si ce pissenlit (du genre Taraxacum) est séduisant à la vue et fertile, et qu'il attire les abeilles, cela ne lui est pas nécessaire car il forme des graines sans avoir besoin d'une fécondation.

Le terme Agamospermie désigne la formation de graines sans processus sexuel. Il s'agit par conséquent d'une forme d' apomixie (reproduction asexuée). Lorsqu'une pollinisation est nécessaire comme déclencheur, alors on parle de pseudogamie. Les organismes filles qui en résultent sont, de par la fécondation manquante, d'autres individus génétiquement identiques avec la plante mère (clone).

L'agamospermie est connue au moins dans 34 familles de plantes comme les Rosaceae (Alchémille commune, Ronce commune etc.), les Asteraceae (Hieracium) et les Poaceae (Pâturin).

On distingue l'agamospermie sporophyte de l'agamospermie gamétophyte qui elle-même est partagée entre aposporie et diplosporie.

Agamospermie sporophytique[modifier | modifier le code]

L'agamospermie sporophytique est facultative et peut même se produire parallèlement à la formation de graines par voie sexuelle. Dans le genre Citrus on constate par exemple une polyembryonisation, dans laquelle on peut trouver plusieurs embryons par graine, certains sexuels, d'autres asexuels.

D'autres exemples seraient par exemple les espèces Opuntia (Cactaceae) et le Nigritella, une Orchidaceae.

Agamospermie gamétophytique[modifier | modifier le code]

Aposporie[modifier | modifier le code]

La Potentille dorée (Potentilla aurea) peut également se reproduire par semence sans qu'un seul ovule ne soit fécondé.

Diplosporie[modifier | modifier le code]

La diplosporie se retrouve avant tout chez les Asteraceae, comme dans les genres Taraxacum, Antennaria ou Hieracium.