Église San Cataldo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église San Cataldo
Image illustrative de l'article Église San Cataldo
Vue de côté
Présentation
Nom local Chiesa San Cataldo
Culte Catholique
Début de la construction 1154
Fin des travaux 1160
Style dominant Architecture romane
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Sicile
Commune Palerme
Coordonnées 38° 06′ 53″ N 13° 21′ 45″ E / 38.114722, 13.362538° 06′ 53″ Nord 13° 21′ 45″ Est / 38.114722, 13.3625  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église San Cataldo

L’Église San Cataldo (Chiesa di San Cataldo en italien) est une église de la ville sicilienne de Palerme, sise sur la Piazza centrale Bellini. Elle représente un exemple notable de l’architecture arabo-normande, qui a fleuri en Sicile sous la domination normande. Cette église est rattachée à celle de Santa Maria dell’Ammiraglio.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée entre 1154 et 1160 par l’amiral Maion de Bari, dans les années où il était Grand Amiral du Guillaume Ier de Sicile, l’église fut ensuite confiée à des Bénédictins de Monreale, qui le conservèrent jusqu'en 1787, date à laquelle l’édifice fut utilisé comme bureau de poste en 1882. Après ces vicissitudes l'église a subi, aux mains de Joseph Patricolo, une restauration complètement et rigoureuse qui l’ont ramenée à l’architecture conforme à son origine médiévale.

Architecture[modifier | modifier le code]

L’église suit un plan rectangulaire. L'intérieur comporte trois courtes nefs – dont la centrale est marquée par la séquence rythmique des trois dômes – séparées par des colonnes, avec deux allées. Des colonnes avec des arcades de style byzantin font face aux murs nus. Le pavé, qui est, tout comme l’autel, d’origine, possède une magnifique décoration en mosaïque. L'extérieur présente un parement de maçonnerie compact en grès adouci par des arcs aveugles partiellement occupés par des fenêtres et des embouts ajourés. Au sommet, le profil solennel des trois dômes rouges caractéristiques en forme de bulbe et des merlons de style arabe forme un contraste chromatique harmonieux avec la monochromie sévère des murs. Une telle méthode de construction se trouvait plus fréquemment dans les Pouilles, dont les églises ont probablement servi de modèle à San Cataldo. L’arête supérieure du cube est décorée avec une bande circonférentielle inscrite en calligraphie coufique. Ceci est typique de l’architecture arabo-normande unique à la Sicile. Le plan de l’église montre la prédilection des Normands, issue de leur organisation militaire, pour les formes simples et graves. Par ailleurs, le bâtiment montre combien la langue de l’architecture normande était internationale à cette époque, tout comme le vocabulaire qui marque les parties de l’église, comme le clocher, peuvent être comparés aux bâtiments contemporains, comme l’abbaye aux Dames à Caen, en Normandie, ou la cathédrale de Durham en Angleterre. Dans le même temps, l’église présente des caractéristiques typiques de l’architecture islamique, comme la préférence pour les formes cubiques, les arcatures aveugles qui articulent les murs extérieurs de l’église et le toit sphérique typique à dômes rouges.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brigit Carnabuci, Sizilien. Griechische Tempel, römische Villen, normannische Dome und barocke Städte im Zentrum des Mittelmeeres, 4e éd. révisée. Ostfildern, DuMont Reiseverlag, 2006 (ISBN 3-7701-4385-X).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :