École de Munich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'école de Munich est le nom donné au groupe de peintres actifs à Munich autour de l'académie des beaux-arts de Munich du milieu du XIXe siècle, jusqu'au début du XXe siècle. Elle se caractérise par son naturalisme et son style clair-obscur. Ses thèmes de prédilection sont le paysage, le portrait, la peinture de genre, la peinture d'histoire et la nature morte.

Histoire et principaux représentants[modifier | modifier le code]

Le Teckel de Karl Raupp, coll. privée

Munich devient le lieu d'attraction de peintres attirés par l'académie à partir des années 1850 et notamment par Carl von Piloty, professeur à l'académie à partir de 1856, dont il devient le directeur en 1874. Ils mettent l'accent sur le style des fresquistes et s'éloignent du romantisme en vogue auparavant. Leur peinture d'histoire est influencée par le Français Paul Delaroche, par le colorisme de Rubens et par l'école vénitienne. Outre Piloty, d'autres professeurs, comme Wilhelm von Diez, Wilhelm von Kaulbach et Arthur von Ramberg, s'attirent une renommée certaine.

On cite parmi ses représentants les artistes suivants: Robert Beyschlag, Anton Braith, Bernhard Buttersack, Franz Defregger, Rudolf Epp, Alois Gabl, Eduard von Grützner, Theodor Horschelt, Friedrich Kaulbach, Hermann von Kaulbach, Eduard Kurzbauer, Wilhelm Leibl, Franz von Lenbach, Wilhelm von Lindenschmit, Hans Makart, Christian Mali, Gabriel von Max, Victor Müller, Ferdinand von Piloty, Karl Raupp, Anton Seitz, Wilhelm Trübner, etc.

Les affinités historiques entre le royaume de Bavière et la Grèce (le prince Othon de Wittelsbach est roi des Hellènes de 1832 à 1862) impliquent que de nombreux peintres grecs sont formés à l'académie des beaux-arts de Munich, comme Constantin Volanakis, Nicolas Gysis, Polychronis Lembesis, Nicolas Vokos, Nicéphore Lytras, et Georges Jakobides, qui se rattachent ainsi à l'école de Munich.