Zakho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Zakho
Zakho
Administration
Pays Drapeau de l'Irak Irak
Province Dahuk
Géographie
Coordonnées 37° 08′ 37″ nord, 42° 40′ 55″ est
Altitude 440 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kurdistan irakien

Voir sur la carte administrative du Kurdistan irakien
City locator 14.svg
Zakho

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte administrative d'Irak
City locator 14.svg
Zakho

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte topographique d'Irak
City locator 14.svg
Zakho
Sources
« Index Mundi »

Zakho est une ville du Kurdistan irakien, en Irak, près de la frontière turque, et comptant environ 350 000 habitants.

Zakho a une université, l'une des onze existante au Kurdistan.

La ville comptait en 2000 environ 5 000 chrétiens, chaldo-assyriens et arméniens, et, jusqu'en 1950, une petite communauté juive kurde de 350 membres.

Villes ancienne et moderne[modifier | modifier le code]

Zakho est une des villes les plus anciennes du Kurdistan irakien et se distingue par son héritage architectural. Cependant la construction d'immeubles modernes sans considération pour le centre historique a occulté ce patrimoine de l'architecture traditionnelle[1].

Communauté juive[modifier | modifier le code]

La présence d'une communauté juive locale fait qu'on surnommait parfois la ville "La Jérusalem d'Assyrie". Les rives de la rivière à proximité Khabur sont mentionnées dans la Bible comme l'un des endroits où les Israélites furent exilés (1 Chroniques 05:26, 2 Rois 17: 6, 2 Rois 18:11).

Les juifs de Zakho parlent le néo-araméen ou targum, le kurmandji (la langue des Kurdes non-juifs) ; seuls les rabbins et les érudits maîtrisaient l'hébreu ; quelques-uns maîtrisant l'arabe[2].

La société kurde était organisée selon un système tribal ; les juifs de Zakho portaient des armes à l'exemple des Kurdes musulmans[3]. En 1891 et 1892, les juifs de la ville ont été attaqués par les musulmans et l'une des deux synagogue a été incendiée[4].

Les juifs de Zakho émigrent vers Israël dans les années 1950.

Alors que les Juifs de Zakho étaient parmi les moins alphabétisés dans la diaspora juive, ils avaient une tradition orale riche et unique, connue pour ses légendes, épopées et des ballades, dont les héros venus de deux traditions juives et musulmanes[5].

Diaspora Assyrienne[modifier | modifier le code]

Beaucoup d'assyriens originaires de Zakho vivent en diaspora, notamment des villes américaines comme Nashville, Detroit, San Diego, Houston et Phoenix.

Personnalité de la ville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Zakho is one of the oldest towns in Iraqi Kurdistan Region. It is distinguished for its rich and diverse Architectural heritage. It has many cultural and historical sites and a city center that date back to the ancient time. The rapid urban development of the inner city has changed the historical character of the Old city with its cultural value. The additional new buildings have transformed the historical city area without any respect to its traditional structure and surrounding landscape", https://www.researchgate.net/publication/319201246_REGENERATION_OF_OLD_CITY_CENTER_CASE_STUDY_OLD_BAZAR_IN_ZAKHO_CITY_CENTER_KURDISTAN_REGION-_IRAQ
  2. Haya Gavish, « Unwitting Zionists: The Jewish Community of Zakho in Iraqi Kurdistan p.48 », Wayne State University Press, (consulté le 6 septembre 2009)
  3. Haya Gavish, « Unwitting Zionists: The Jewish Community of Zakho in Iraqi Kurdistan p.28 », Wayne State University Press, (consulté le 6 septembre 2009)
  4. Haya Gavish, « Unwitting Zionists: The Jewish Community of Zakho in Iraqi Kurdistan p.48 », Wayne State University Press, (consulté le 6 septembre 2009)
  5. Changes in the oral tradition among the jews of Kurdistan http://www.springerlink.com/content/u15v57k267kq7533/