Zadig et Voltaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zadig & Voltaire
Image illustrative de l'article Zadig et Voltaire

Création 1997
Fondateurs Thierry Gillier
Siège social Drapeau de la France Paris Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Activité Prêt-à-porter de luxe
Site web zadig-et-voltaire.com

Zadig & Voltaire est une marque française de prêt-à-porter, créée en 1997 par Thierry Gillier, petit-neveu d'André Gillier, le cofondateur de l'entreprise Lacoste[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la marque est tiré du roman de Voltaire, Zadig ou la Destinée (1747) : le personnage principal, Zadig, a marqué l'esprit du créateur, par son charisme, sa modernité et son courage[2].

Cibles[modifier | modifier le code]

La marque s'adresse à une clientèle féminine et masculine aisée et, dans une moindre mesure, aux enfants.

Produit phare[modifier | modifier le code]

Le choix du cachemire doublé d’une signature stylistique casual rock identifiable constitue, très tôt, l’identité de la marque. Connu pour son travail de la maille, Zadig & Voltaire revisite les coupes et personnalise les versions à travers l’inscription de messages comme Elvis et Mick, véritables signifiants rock Maison au même titre que la tête de mort et l’ange.

Malgré leur rapport qualité-prix souvent contesté[3], dont la marque s’explique en faisant valoir la délicatesse et l’extrême fragilité de certaines matières employées comme le cachemire plume ou le jersey de lin, certains modèles sont devenus les emblèmes de la marque, comme le T-Shirt à col Tunisien personnalisé, les teddy boots ou la pochette rock.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Tout d'abord destiné aux femmes, Zadig & Voltaire s’adressera par la suite à l’homme en 2004, puis à l’enfant en 2006. La marque développera également sa propre ligne d’accessoires, de montres, sacs et chaussures avant de créer en 2008 la collection Deluxe. Cette même année, un label de musique indépendant Zadig & Voltaire Music est créé. Une collection de lunettes optiques et solaires est créée un an plus tard. En 2012, Zadig & Voltaire lance le parfum «  Tome 1 la pureté » For Her/For Him dont la communication s’appuie sur le concept d’égéries incarnées par Poppy Delevingne et Chris del Moro.

Magasins[modifier | modifier le code]

La marque Zadig & Voltaire choisit la rive gauche à Saint-Germain-des-Prés en 1996, ce qui donnera l’impulsion. Au cours de ces années 2000, Zadig & Voltaire s’étend à tout le continent asiatique, de la corée en 2005 à la Chine où la marque ouvre une première boutique. Une implantation qui s’intensifie avec l’ouverture au marché japonais en mars 2006 qui donnera lieu trois ans plus tard à la constitution de la société ZV Japon, filiale à 100 % de ZV France. La marque fait son entrée sur le marché hongkongais en 2008.

La marque acquiert rapidement une visibilité à Paris, avant de s’exporter en 2006 au cœur des capitales européennes de Londres à Milan et d’ouvrir en mars de la même année sa première boutique aux États-Unis sur Sunset Boulevard à Los Angeles.

En 2009, Zadig et Voltaire s’installe à New York dans le célèbre quartier de Meatpacking, suivront Mercer Street, Bleeker Street et plus récemment Madison.

Polémique[modifier | modifier le code]

Dans une interview donnée à l'occasion de l'ouverture à venir[Quand ?] d'un hôtel à Paris, Thierry Gillier, indiquait, le 28 septembre 2012, qu'il en refuserait l'accès aux touristes chinois[4]. Une polémique à laquelle celui-ci a répondu qu’il s’agissait d’un malentendu, que le futur hôtel Zadig & Voltaire aurait pour vocation de devenir une adresse confidentielle qui échappe à la standardisation touristique parisienne à travers un état d’esprit hype, rock, exigeant, arty et contemporain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Thierry Gillier sur The Fashion Model Directory.
  2. « Zadig & Voltaire », sur tendances-de-mode.com, (consulté le 15 décembre 2013)
  3. Zadig & Voltaire : le glamrock à la française par Anne-Lise Carlo sur strategie.fr du 22 avril 2010
  4. « Les touristes chinois non grata dans l'hôtel Zadig & Voltaire - Culture / Next », sur liberation.fr, (consulté le 15 octobre 2016).