Yvonne Blake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blake.
Yvonne Blake
Description de cette image, également commentée ci-après
Yvonne Blake en 2017.
Nom de naissance Yvonne Ann Blake[1]
Naissance
Manchester (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnole
Décès (à 78 ans)
Madrid (Espagne)
Profession Costumière
Films notables Nicolas et Alexandra
Le Pont du roi Saint-Louis
Carmen
Le Chant du berceau (es)
Remando al viento (es)

Yvonne Ann Blake est une costumière espagnole d'origine britannique née le à Manchester (Angleterre) et morte le à Madrid (Espagne)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Yvonne Blake obtient à 16 ans une bourse pour étudier les beaux-arts à Manchester, mais deux ans plus tard elle quitte l'école pour aller à Londres, où elle obtient un emploi chez "Berman's and Nathan's", comme assistante de Cynthia Tingey. Lorsque cette dernière travaille moins pour le cinéma après son mariage, Blake commence à travailler pour les films Hammer[2], mais aussi pour l'actrice Margaret Rutherford. Au cours de son passage chez Berman's, elle a aussi l'occasion d'assister Cecil Beaton sur My Fair Lady à Covent Garden[3].

Après quatre ans chez Berman's, elle travaille pour la télévision sur la série Richard Cœur de Lion (en)[3].

Puis elle travaille pour le cinéma où elle habillera notamment Sophia Loren, Marlon Brando, Elizabeth Taylor, Audrey Hepburn, Sean Connery ou Ava Gardner. Elle est aussi connue pour avoir créé le costume de Christopher Reeve dans Superman[3].

Elle meurt le 17 juillet 2018[1].

Filmographie (sélection)[modifier | modifier le code]

et comme actrice

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Yvonne Blake, Award-Winning Costume Designer, Is Dead at 78 », sur The New York Times, (consulté le 18 juillet 2018)
  2. (es) Gregorio Belinchón, « La figurinista Yvonne Blake, premio Nacional de Cinematografía 2012 », El País,‎ (lire en ligne).
  3. a b et c (en) « Yvonne Blake: “We must work hard and face challenges, even difficult ones, because we do not learn by taking the easiest way” », Université de Barcelone, (consulté le 23 février 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :