Yann Kerninon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yann Kerninon
Yann Kerninon.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
ColmarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Philosophe, écrivain, essayiste, cinéaste, musicien
Autres informations
Membre de
Cannibal Penguin

Yann Kerninon, est un philosophe, écrivain, essayiste, cinéaste et musicien français né le à Colmar (Haut-Rhin). Il est le leader du groupe punk Cannibal Penguin[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En , Yann Kerninon[2] publie son premier livre, Cahier d’Ubiquité (tome 1) aux Éditions Hermaphrodite.

En sort Moyens d’accès au monde, sous-titré Manuel de survie pour les temps désertiques.

En 2007, il publie un petit livre objet en tirage limité consacré aux illusionnistes, En compagnie des enchanteurs de vie chez L'Âne qui butine.

Il sort en 2009 Tentative d'assassinat du bourgeois qui est en moi qui reçoit le Prix du Pamphlet 2009[3].

Yann Kerninon portrait en cyliste.jpg

En 2009 et 2014, il est candidat aux élections européennes sur la liste loufoque menée par Gaspard Delanoë, « Pour une Europe de Gibraltar à Jérusalem » et est également le leader d'un groupe de métal parodique, Cannibal Penguin[4],[5],[6]. De à , Philippe Manœuvre propose à Yann Kerninon de tenir dans Rock&Folk une chronique mensuelle intitulée « La chronique du pingouin cannibale »[7]. Jugée trop décalée par la nouvelle rédaction, elle est supprimée dès le départ de Philippe Manœuvre en . Yann Kerninon continue toutefois à collaborer ponctuellement au magazine pour des critiques de concerts ou de festivals[réf. nécessaire].

Pédagogie et formation[modifier | modifier le code]

En 2007 il participe à la création du programme « Expérience Terrain » de l'ESSEC dont il assure la coordination depuis 2011[8],[9].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix du Pamphlet 2009[14] pour Tentative d'assassinat du bourgeois qui est en moi[3], [15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yann Kerninon, L’Odyssée du pingouin cannibale, Buchet Chastel, , 208 p. (lire en ligne)
  2. (en-GB) « Yann KERNINON », sur Web2day (consulté le )
  3. a b et c Clément Solym, « Prix du Pamphlet 2009 pour Yann Kerninon », site ActuaLitté, 19 novembre 2009
  4. Cf. cannibalpenguin.com.
  5. « Cannibal Penguin et The Flouk’s en concert au Grillen », sur lalsace.fr, (consulté le )
  6. « Habiter le vide, renouer avec la fraternité », sur Le Courrier de Genève, (consulté le )
  7. Rock & Folk - SOMMAIRE 583 - mars 2016 sur le site Rock & Folk
  8. « IDEOTHEQUE », sur Club-Ideo, (consulté le )
  9. a et b (en) The Council on Business et Society, « Walking on the Wild Side », sur The Council Community: A global alliance of leading schools of business and management, (consulté le )
  10. Clément Solym, Tentative d'assassinat du bourgeois qui est en moi, sur ActuaLitté, 25 mars 2009
  11. Nedjma Van Egmond, « Totalement Zinzins, ces artistes ! », sur Le Parisien, (consulté le )
  12. Véronique Rossignol, « Les pirates du vide », sur Livres Hebdo, (consulté le )
  13. « Les Champs Magnétiques - Rencontre avec Yann Kerninon », sur Paris Librairies (consulté le )
  14. « Yann Kerninon, Prix du Pamphlet 2009 », sur Come4News, (consulté le )
  15. « Prix », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]