Yakoma (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeune fille yakoma parée pour la danse (photo. 1929-1937)

Les Yakoma sont une population d'Afrique centrale vivant en République centrafricaine, également en République démocratique du Congo. Leur nombre est estimé à 80 000 voire plus[1].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent le yakoma, une langue adamawa-oubanguienne. Le sango est également utilisé[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Jeunes filles Yakoma (~1900)

Selon certains historiens américains[Lesquels ?], les Yakomas vivaient auparavant dans le nord-est de l'Afrique précisément en Égypte (pendant certains siècles). À cause de la famine et de la domination arabe, cette ethnie a dû fuir l’Égypte pour s'installer en Afrique centrale, dans le vieux Oubangui-Chari. Ils sont souvent considérés comme des descendants du peuple d'Israël.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Le général André Kolingba, ancien président de la République centrafricaine, était d'origine yakoma. La surreprésentation de cette communauté au sein du gouvernement et de l'armée lui a été reprochée[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) James Stuart Olson, « Yakoma », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 600
  2. (en) Fiche langue[yky]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  3. « République centrafricaine : information sur l'attitude du gouvernement envers les membres de la tribu Yakoma », UNHCR, 1er octobre 1992 [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Pierre Kalck, Historical dictionary of the Central African Republic (translated by Xavier-Samuel Kalck), Scarecrow Press, Lanham, Md., Toronto, Oxford, 2005 (3e éd.), LXXIV-233 p. (ISBN 0-8108-4913-5)
  • (en) James Stuart Olson, « Yakoma », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 600 (ISBN 9780313279188)
  • Yves Séraphin Ouayot, Le concept de pardon chez les Yakoma de la République centrafricaine, Université de Perpignan, 2007, 744 p. (thèse de droit privé)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]