Work in Progress (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Work in Progress

Titre original Work in Progress
Genre Comédie
Création Abby McEnany, Tim Mason
Acteurs principaux Abby McEnany, Karin Anglin, Celeste Pechou, Julia Sweeney, Theo Germaine
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Showtime
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 18
Durée 23-27 minutes
Diff. originale – en production
Site web https://www.sho.com/work-in-progress/

Work in Progress est une série télévisée américaine créée par Abby McEnany et Tim Mason, écrite et adaptée par McEnany, Mason et Lilly Wachowski[1], réalisée par Mason, et diffusée depuis le [2] sur Showtime.

La série met en vedette Abby McEnany dans un rôle semi-autobiographique aux côtés de Karin Anglin, Celeste Pechous, Julia Sweeney (dans une version fictive d'elle-même) et Theo Germaine. La série entière a été entièrement produite à Chicago et a reçu de bonnes critiques[3].

Cette série est diffusée en France par Canal+[4].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une femme qui s'identifie comme «gouine grasse et queer» entame une relation qui la transforme.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

  • Abby McEnany : Abby, «grosse gouine queer» de 45 ans qui lutte contre la dépression et l'anxiété.
  • Karin Anglin : Alison, sœur d'Abby.
  • Celeste Pechous : Campbell, amie d'Abby.
  • Theo Germaine : Chris, barista de 22 ans, homme trans, qui noue en relation avec Abby.

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

  • Armand Fields : King
  • Gerard Neugent : Mike
  • Echaka Agba : Melanie

Invités[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Michael Ognisanti a été directeur de la photographie de la série. Comme la série est inspirée par la vie d'Abby McEnany, le défi pour Ognisanti a été de capturer l'authenticité de l'histoire tout en respectant le look de la série. Pour cette raison, le tournage a eu lieu dans des lieux réels, principalement des intérieurs de nuit, et pour l'éclairage, il a utilisé la lumière disponible augmentée de petites LED, afin d'éviter un aspect artificiel. En raison du style improvisé du jeu, Ognisanti a utilisé deux caméras Arri Alexa Mini, pour avoir plus de chance de saisir les moments non scénarisés impossible à recréer après coup. Les caméras étaient équipées d'objectifs Zeiss Super Speed. Ognisanti a dessiné toute la série sur la base des données de Mason sur Cinema 4D avant de tourner sur place[7].

Le , la série est renouvelée pour une deuxième saison[3].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2019-2020)[modifier | modifier le code]

  1. 180 Almonds
  2. 176, 172, 171
  3. 162
  4. 161, 153, 137, 122, 106, 104, 102 (We're Still Counting Almonds.)
  5. 66, 65, 64, 62
  6. 15, 14 (1re partie)
  7. 14 (2e partie), 12, 11, 10
  8. 3, 2, 1

Deuxième saison (2021)[modifier | modifier le code]

Note : Pour les informations de renouvellement voir la section Production.

Elle a été diffusée à partir du [8].

  1. Life Got in the Way
  2. Everything’s Fine, Everything’s Okay
  3. Two Queens on Two Queens
  4. Apologies and Their Fluctuating Nature
  5. Take Your Child to Work Day
  6. Eleanor Roosevelt
  7. Oh Say Can You See
  8. FTP
  9. Hey, Dad
  10. I Release You

Accueil critique[modifier | modifier le code]

La réception critique de la première saison a été positive. Rotten Tomatoes, fait état d'une approbation critique à 100% avec une note moyenne de 7,89 / 10 sur la base de 20 avis. L'avis détaillé du site se lit comme suit : « Aussi radicalement hilarant qu'inconfortable, Work in Progress est un début stupéfiant pour la co-créatrice et star Abby McEnany. » Sur Metacritic, qui utilise une moyenne pondérée, la saison se voit attribuer un score de 78 sur 100, sur la base de 9 critiques, indiquant "des critiques généralement favorables".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]