Wladimir Spider Sabich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le ski de fond image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant le ski de fond et une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wladimir Sabichä Cross country skiing pictogram.svg
Illustration manquante : importez-la
Contexte général
Sport Ski de fond
Biographie
Nationalité sportive Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Lieu de naissance Sacramento(Drapeau des États-Unis États-Unis)
Décès (à 30 ans)
Lieu de décès Aspen(Drapeau des États-Unis États-Unis)
Surnom Spider Sabich

Wladimir Sabich, né le à Sacramento, et mort le [1] est un skieur alpin américain originaire du village de Kyburz (Californie). Il a été surnommé « Spider Sabich » par ses fans. Il décède le à Aspen dans le Colorado d'une hémorragie péritonéale dans des circonstances troubles. Selon sa compagne présente au moment du drame, l'actrice et chanteuse Claudine Longet, Wladimir Sabich se serait blessé accidentellement avec son revolver alors qu'il était en train de lui montrer comment s'en servir. Cette liaison se terminera tragiquement par le décès de Spider Sabich d'une hémorragie péritonéale le 21 mars 1976 à Aspen dans le Colorado. D'après Claudine Longet, Spider était en train de lui montrer comment se servir de son revolver lorsque le coup serait parti. Elle est condamnée à un mois de prison ferme et deux ans avec sursis pour homicide involontaire[2]. Une expertise de l'arme du crime montra que le cran de sûreté était défectueux[3].

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur résultat au classement général : 11e en 1969
    • 1 victoire : 1 slalom

Saison par saison[modifier | modifier le code]

Arlberg-Kandahar[modifier | modifier le code]

  • Meilleur résultat : 8e place dans la descente 1969 à Sankt Anton

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://news.google.com/newspapers?id=43EcAAAAIBAJ&sjid=dFEEAAAAIBAJ&pg=3333,2834720&hl=fr
  2. Marc Lambron, « Fabrice Gaignault revient sur l'affaire Claudine Longet », Le Point, 15 avril 2010.
  3. Miss Longet Weeps at an Autopsy Report on Sabich
    « Testimony by an expert firearms witness called by the prosecution reiterates that the safety catch on the gun that killed Mr. Sabich was broken. The witness, Lieut. Robert E. Nicoletti of the Denver police, said under cross‐examination that he did not like the gun, a German‐made imitation of the Luger, because it jams, the safety is poor and the ejector is flimsy. »