William McIlvanney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William McIlvanney
Description de l'image William McIlvanney at the Edinburgh International Book Festival 2013.jpg.
Nom de naissance William Angus McIlvanney
Naissance (78 ans)
Kilmarnock, East Ayrshire,
Écosse Écosse
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais écossais
Genres

William McIlvanney, né le à Kilmarnock, dans la région de l'East Ayrshire, en Écosse, est un poète et un écrivain écossais, auteur de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études supérieures à l'Université de Glasgow, il devient en 1960 directeur des études d'un établissement scolaire de la petit ville écossaise d'Irvine. En 1970, il est professeur d'anglais à l'Université de Grenoble et en Écosse, puis enseigne la création littéraire en 1972. Adjoint du recteur d'une école d'Irvine de 1973 à 1975, il choisit de se consacrer à temps plein à l'écriture après le succès de Docherty, un roman social sur la vie des mineurs du début du XXe siècle récompensé du prix Whitbread.

Trois de ses romans policiers, appartenant au genre du roman noir, mettent en scène le détective Jack Laidlaw : Les Papiers de Tony Veitch, Laidlaw et Étranges Loyautés, auquel il convient d'ajouter Big Man, dont la fin devient l'un des éléments de l'enquête de Laidlaw dans Étranges Loyautés. C'est d'ailleurs dans cette logique que l'éditeur Rivages a publié la série.

McIlvanney a également fait paraître trois recueils de poésie et a signé un épisode (Dreaming, saison 7, épisode 11) de la série télévisée britannique Screen Two (en).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Inspecteur Jack Laidlaw[modifier | modifier le code]

  • Laidlaw (1977)
    Publié en français sous le titre Laidlaw, Paris, Fleuve noir, coll. Engrenage international no 83, 1983 ; réédition, Paris, Rivages/Noir no 24, 1987, traduction de Jan Dusay.
  • The Papers of Tony Veitch (1983)
    Publié en français sous le titre Les Papiers de Tony Veitch, Paris, Fleuve noir, coll. Engrenage international no 107, 1984 ; réédition, Paris, Rivages/Noir no 23, 1987, traduction de Jan Dusay.
  • The Big Man (1985)
    Publié en français sous le titre Big Man, Paris, Rivages/Noir no 90, 1990, traduction de Freddy Michalski.
  • Strange Loyalties (1991)
    Publié en français sous le titre Étranges Loyautés, Paris, Rivages/Noir no 139, 1990, traduction de Freddy Michalski.

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Remedy is None (1967)
  • A Gift from Nessus (1968)
  • The Longships in Harbour (1970)
  • Docherty (1975)
    Publié en français sous le titre Docherty, Paris, Rivages/Ecrits noirs, 1999, traduction de Freddy Michalski.
  • These Words: Weddings and After (1984)
  • In Through the Head (1988)
  • Surviving the Shipwreck (1991)
  • The Kiln (1996)
  • Weekend (2006)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Walking Wounded (1989)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Longships in Harbour (1970)
  • Landscapes and Figures (1973)
  • Surviving Wounded (1991)

Autre publication[modifier | modifier le code]

  • Shades of Grey – Glasgow 1956-1987 (1990)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Dreaming, épisode de la série télévisée britannique Screen Two, réalisé par Mike Alexander, sur un scénario original de William McIlvanney,

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]