Wilhelm Nördling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wilhelm Nördling
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Julius Simon Nördlinger (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Karl Nördlinger (d)
Hermann von NordlingerVoir et modifier les données sur Wikidata

Wilhelm Nordling né Nordlinger (Stuttgart, 1821 - Paris, 1908) est un ingénieur allemand formé en France à l'École polytechnique et à l'École nationale des ponts et chaussées, concepteur de plusieurs ouvrages d'art ferroviaires[1], ou directeur de leur construction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Admis en 1858 à la nationalité française par décret de Napoléon III, il quitte cependant la France lors de la guerre franco-allemande pour devenir directeur des chemins de fer autrichiens de 1870 à 1879.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Avec Durbach, Karl Etzel (en) et François Jacqmin, il fait partie de l'équipe qui fait la conception du viaduc de Grandfey, construit de 1857 à 1863, à proximité de Fribourg, en Suisse.

En tant qu'ingénieur-en-chef, il participe à la construction du viaduc de Busseau de 1863 à 1864. Il propose de réaliser une grande partie de la ligne Arvant à Figeac à l'aide d'une nouveauté technique, la voie de parois limitant l'exposition aux conditions hivernales[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par exemple, les viaducs de Neuvial et Rouzat sur la ligne Commentry - Gannat, ligne dont il a dirigé la construction en tant qu'ingénieur en chef de la Compagnie du Paris-Orléans.
  2. Les bêtes noires, des chemins de fer dans le Massif Central, Daniel Crozes, éditions du Rouergue, p.92, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]