Wilford Leach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leach.
Wilford Leach
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
 +
Rocky Point (Etat de New-York) (en) +
Nationalité
Activité
Distinction

Wilford Leach est un professeur d'art dramatique, ainsi que réalisateur, scénariste, producteur et monteur américain né le 26 août 1929 à Petersburg, Virginie (États-Unis), décédé le 18 juin 1988 à Rocky Point (États-Unis). Il est connu pour avoir eu comme élève Brian De Palma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wilford Leach est professeur d'art dramatique au Sarah Lawrence College, une université d'arts libéraux dans les années 1960. C'est là qu'il rencontre Brian De Palma, étudiant à l'Université Columbia. De Palma s'occupe de monter des pièces de théâtre en faisant collaborer Sarah Lawrence et Columbia et, détectant son potentiel, Leach lui obtient une bourse pour venir étudier à Sarah Lawrence[1]. Brian de Palma considère que Leach « lui a énormément appris[1] ». C'est d'ailleurs en référence à Wilford Leach qu'il nommera « Winslow Leach » le personnage principal de Phantom of the Paradise[2].

Il connait un grand succès à Broadway dans les années 1980 avec une mise en scène de l'opéra comique The Pirates of Penzance[3], œuvre qu'il adaptera pour le cinéma et la télévision.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

comme monteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Brian de Palma : Entretiens avec Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Calmann-Lévy,‎ , 214 p. (ISBN 2-7021-3061-5), p. 21
  2. Luc Lagier, Les Mille Yeux de Brian de Palma, Cahiers du cinéma,‎ , 199 p. (ISBN 978-2-86642-499-2), p. 41
  3. Leonardo Gandini, Brian De Palma, Rome, Gremese, coll. « Grands cinéastes de notre temps »,‎ , 127 p. (ISBN 88-7301-493-3, lire en ligne), p. 9.

Liens externes[modifier | modifier le code]