Wattwiller (eau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wattwiller (homonymie).

Wattwiller
Image illustrative de l’article Wattwiller (eau)
illustration

Pays d’origine Drapeau de la France France
Ville d’origine Wattwiller (Haut-Rhin, France)
Société Spadel, depuis 2004
Conditionnement 150 cl, 100 cl, 50 cl
Date de création 1924
Type eau minérale, Eau gazeuse
Site web http://www.wattwiller.com/

Wattwiller est une eau minérale nommée en référence à Wattwiller dans le Haut-Rhin. L’eau minérale Wattwiller est issue de la source Artésia[réf. nécessaire].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1741, Friedrich Bachers, docteur en médecine et physicien d'État déclare : « l'eau de Wattwiller a une âme […] sa force magnifique a été certifiée par d'innombrables savants et médecins ». Au XIXe siècle, l'eau de Wattwiller est utilisée pour des cures thermales. En 1850, sur avis de l'Académie Nationale de Médecine, un arrêté ministériel reconnaît les vertus thérapeutiques des eaux de Wattwiller.

En 1924 Jean-Baptiste Deiber, aubergiste à Wattwiller, commercialise une eau légèrement pétillante sous le nom de Lithia. À sa mort en janvier 1944, sa fille Jeanne Deiber poursuit la production jusqu'en 1974.

En 1992, une nouvelle usine d'embouteillage est construite par la société Grandes Sources de Wattwiller ; la commercialisation commence en avril 1993. En 2004, la société est rachetée par le groupe belge Spadel. En 2008, deux eaux gazeuses sont lancées. En 2016, l'entreprise finalise un investissement de 800 000  pour son unité de stockage[1].

Minéralisation caractéristiques en mg/litre[modifier | modifier le code]

Résidu sec à 180 °C : 155 mg/L

Composition caractéristique en mg/L
Éléments Proportion en mg/L
Calcium (Ca2+) 35
Magnésium (Mg2+) 11
Sodium (Na+) 3
Sulfates (SO42-) 24
Bicarbonates (HCO3-) 135
Potassium 1
Nitrate 0
Nitrite 0
Fluor 0,5
pH 7,5
Conductivité 276[Quoi ?]
Résistivité 3 623[Quoi ?]
Dureté 13
Source Artesia

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Paul Bevilacqua, Wattwiller : Histoire d'une eau rare, Société des domaines, (ISBN 978-2-9520094-0-9).
  • Alphonse Chevallier, Recherches chimiques sur les eaux de Wattwiller, E. et V. Penaud frères, .

Liens externes[modifier | modifier le code]