Waoundé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Waounde
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Matam
Département Kanel
Maire
Mandat
Bakary Soumaré
2009-2014
Démographie
Gentilé Waoundankos
Population 9 975 hab. (est. 2007)
Géographie
Coordonnées 15° 16′ 00″ nord, 12° 52′ 00″ ouest
Altitude 25 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Waounde
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Waounde

Waoundé (parfois Waounde ou Ouaounde) est une ville du nord-est du Sénégal, toute proche de la frontière mauritanienne. Jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, la cité s'est appelée Dirango.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dirango a été fondée vers 1227 par les Thioubalos du nom de Demba dieye l'unificateur. Les Soninkés sont venus après la bataille de Kirina en 1235, et sont chassés par Soundiata Keïta : Yero Diaw[réf. nécessaire].

Lors de son passage dans la région, Oumar Tall fit la déclaration suivante : « yo wawou houndé » ; cet hommage est resté dans les mémoires, et a progressivement fait abandonner le nom de Dirango pour celui de Waoundé.

Administration[modifier | modifier le code]

Rattachée au département de Kanel dans la région de Matam, Waounde a été érigée en commune en 1996[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Waounde est située sur le fleuve Sénégal, entre Matam et Bakel. Du fait des crues du fleuve, l'emplacement du village a changé au moins trois fois, d'abord sur la rive droite, puis sur la rive gauche[1].

Les localités les plus proches sont Barkatou, Diela, Balel, Ouali, Boki Hamet et Leboudou.

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2002, Waounde comptait 8 041 habitants, auxquels il faut ajouter les nombreux ressortissants résidant à l'étranger.

Fin 2007, selon les estimations officielles, la population serait de 9 975 personnes.

La population est composée à 95 % de Soninkés. On trouve aussi d'autres ethnies, les Thiouballo qui parlent le pulaar et les Somonos qui parlent un dialecte du bambara. En outre, quelques nouveaux arrivants, souvent des commerçants, s'expriment en wolof.

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Waounde[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Camara 2015
  2. Loi no 96-752 du 5 septembre 1996

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]