Vies privées (film, 1931)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vies privées
Description de l'image Private Lives poster.jpg.
Titre original Private Lives
Réalisation Sidney Franklin
Scénario Hanns Kräly
Richard Schayer
Claudine West
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 84 minutes (h 24)
Sortie 1931

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vies privées (Private Lives) est un film américain réalisé par Sidney Franklin, sorti en 1931.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Elyot Chase et Amanda Prynne, ont divorcé après un mariage tumultueux. Ils se remarient chacun de leur côté, mais le hasard fait que les deux couples se retrouvent pour leur lunes de miel dans deux suites contiguës dans le même hôtel sur la Côte d'Azur. Amanda reconnaissant Elyot veut partir mais Victor son nouveau mari s'y refuse, le ton monte et Victor descend seul au bar de l'hôtel. Elyot de son côté veut également quitter l'hôtel mais son épouse Sybil se met en colère, refuse de s'en aller et descend dîner seule. Amanda et Elyot finissent par se rapprocher et après s'être échangés des piques assassines, boivent et fument ensemble, se remémorent le "bon vieux temps", flirtent un peu et décident de quitter l'hôtel ensemble. Ils choisissent de se rendre à Saint-Moritz, mais le couple ne tarde pas à se quereller. D'un commun accord ils conviennent d'un "safeword" qui permettra de stopper instantanément toute querelle dès qu'il sera prononcé. Cette procédure fonctionne jusqu'à leur installation dans un chalet, mais là une dispute éclate, Amanda passe outre le safeword et les deux anciens époux se battent comme des chiffonniers. C'est à ce moment que Victor et Sybil qui étaient sur leur piste font leur apparition. Amanda s’apprête à partir avec sa valise mais Victor demande des explications. La jeune femme temporise et déclare qu'elle désire prendre son petit déjeuner avant toute discussion. les deux couples prennent le petit déjeuner dans un climat tendu, jusqu'à ce que les premières vannes entre Victor et Sybil éclatent. Pendant qu'ils s'expliquent, Elyot et Amanda sortent et partent de la station par le train dans lequel ils ne tardent pas à se quereller de nouveau. Mais le chef de train intervient en indiquant le nom du prochain arrêt : "Sollochs", or il se trouve que ce nom est le safeword du couple qui du coup cesse sa querelle et le film se termine ainsi.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Réalisé avant l'instauration du Code Hays ce film est une illustration comique de "l'amour vache", une relation amoureuse et passionnée dans laquelle les deux protagonistes ne peuvent s’empêcher de manifester de l’agressivité verbale (voire même physique) réciproque.
  • La ville de Sollochs, en Suisse, où le train s’arrête pour le dernier plan du film est purement imaginaire.

Lien externe[modifier | modifier le code]