Vieille femme grotesque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vieille Femme grotesque)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la peinture
Cet article est une ébauche concernant la peinture.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Vieille femme grotesque
Quentin Matsys - A Grotesque old woman.jpg
Artiste
Date
Autour de 1513
Type
Huile sur panneau
Technique
Dimensions (H × L)
62.4 × 45.5 cm
Localisation
Numéro d’inventaire
NG5769Voir et modifier les données sur Wikidata

Vieille femme grotesque, ou La Duchesse très laide, est un tableau du peintre flamand Quentin Metsys réalisé autour de 1513. Cette huile sur panneau est le portrait d'une vieille femme laide. Elle est conservée par la National Gallery, à Londres.

Explication[modifier | modifier le code]

Plusieurs explications ont été proposées pour ce portrait.

Quentin Metsys se serait inspiré d'un dessin de Léonard de Vinci[1].

D'autres prétendent que ce serait le portrait de Margarete Maultasch, comtesse du Tyrol, ou encore que ce portrait est celui d'une femme n'ayant jamais existé.

En 1989, une toute autre théorie, émise par le rhumatologue Jan Dequeker, voit le jour : cette femme serait en fait atteinte de la maladie de Paget. Ce serait donc le tableau de Quentin Metsys qui aurait inspiré le dessin de Léonard de Vinci, et non l'inverse[2].

Représentation de la duchesse par John Tenniel
La Duchesse dans Alice au Pays des Merveilles par John Tenniel

Héritage[modifier | modifier le code]

Ce portrait a inspiré John Tenniel pour illustrer le personnage de la duchesse dans Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film Le Bal des vampires de Roman Polanski, il y a une copie de ce tableau, dans la galerie de portraits de famille, dans le château du comte von Krolock.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En fait un dessin de Francesco Melzi, « The bust of a grotesque old woman », conservé à la Bibliothèque royale du château de Windsor, qui serait une copie d'un dessin de Leonard de Vinci aujourd'hui perdu.
  2. Karine Le Loët, « La duchesse souffrait de la maladie de Paget », Le Soir,‎ , p. 36.

Liens externes[modifier | modifier le code]