Vallée de la Canner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La vallée de la Canner (Kanerdall en francique lorrain) est site naturel inscrit[1] de 5 550 ha de la Moselle reconnu pour ses qualités paysagères[2]

Ce territoire offre un registre patrimonial varié : les ruines de l‘abbaye de Villers-Bettnach, le château de Hombourg-Budange, la ferme de Neudelange, la chapelle Notre-Dame de Rabas, de nombreux calvaires, l’architecture rurale typiques, des sites archéologiques.

Espaces naturels[modifier | modifier le code]

Cet espace est territoire partagé entre grandes cultures et vastes massifs forestiers.

  • Zone forestière : hêtraie riche en fougères, chênaie-charmaie, frênaie à ail
  • Faune et flore : zone de Conservation des Oiseaux[3], Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique de type I[4].

Protections[modifier | modifier le code]

Patrimoine historique riche[modifier | modifier le code]

Chapelle de Rabas - narthex roman du XIe siècle et chœur de 1416.

Autres[modifier | modifier le code]

100 ans de Chemin de Fer dans la Vallée de la Canner
  • Carrières ou gravières
  • Fermes champêtres
  • Zone touristique : train touristique, Vélorail, Randonnées pédestre, Labyrinthe végétal, Centre international de séjour A.D.E.P.P.A
  • Cette vallée se trouve sur le tracé du chemin de Saint-Jacques de Compostelle[6]
  • Économie forestière
  • Chemin de fer touristique de la Vallée de la Canner, départ en gare de Vigy.

Association(s)[modifier | modifier le code]

  • A.N.P.V.C - Association Nature et Patrimoine de la Vallée de la Canner : œuvre à la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel du Pays de la Canner.

Communes[modifier | modifier le code]

Locomotive Krupp

Hombourg-Budange, Aboncourt, Bettelainville, Charleville-sous-Bois, Ebersviller, Kédange-sur-Canner, Luttange, Metzeresche, Saint-Hubert, Vigy, Vry

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Canner est une petite rivière.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Amis du Père Scheil, Entre Moselle et Canner : magazine du patrimoine et de l'environnement (ISSN 2266-5331)

Notes et références[modifier | modifier le code]