Valentine de Sainte-Aldegonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Valentine de Sainte-Aldegonde
Titre de noblesse
Duchesse
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Père
Charles de Sainte-Aldegonde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Adelaide Joséphine de Bourlon de Chavagne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Alexandre de Talleyrand-Périgord (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Maurice de Talleyrand-Périgord
Elisabeth Alexandrine Florence de Talleyrand-Périgord (d)
Archambauld Anatole de Talleyrand-Périgord (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut

Marie Valentine Joséphine de Sainte-Aldegonde, duchesse de Dino, est née le et morte le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du comte Charles Camille de Sainte-Aldegonde et de la comtesse, née Adélaïde Joséphine de Bourlon de Chavange, veuve du maréchal Augereau, duc de Castiglione.

Au château de Beauregard à Cellettes (Loir-et-Cher), propriété de sa mère, elle épousa, le , Alexandre-Edmond de Talleyrand-Périgord, 3e duc de Dino (1813-1894) (V. Famille de Talleyrand-Périgord).

Le couple eut six enfants dont quatre survécurent :

  • Clémentine Marie Wilhelmine (1841-1881) (comtesse Alexandre Orlovsky) ;
  • Charles Maurice Camille (1843-1917), 4e duc de Dino, 2e marquis de Talleyrand ;
  • Elisabeth Alexandrine Florence (1844-1880) (comtesse Hans d'Oppersdorff) ;
  • Archambault Anatole Paul (1845-1918), 3e marquis de Talleyrand.

Dès avant son mariage avec la princesse Mathilde, le richissime magnat russe Anatole Demidoff avait été un admirateur passionné de Valentine de Dino; il avait assisté à son mariage en 1839 et lui avait offert une parure de diamants dont l'importance aurait dû inquiéter le duc de Dino. Il avait interrompu cette liaison lors de ses fiançailles en 1840, mais la reprit dès son premier séjour à Paris après son mariage.

Il parvint à attirer Valentine de Dino à Florence (Italie), qui s'y fixa auprès de lui en 1845 et s'affichait à ses côtés sans que le duc de Dino parût en prendre ombrage.

Lors d'un bal costumé, la princesse Mathilde Bonaparte, princesse Demidoff, excédée, insulta sa rivale : Demidoff administra alors à son épouse une paire de gifles qui donna le signal de leur rupture.

Elle est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (59e division).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :