Vakhtang Kikabidze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vakhtang Kikabidze
Description de cette image, également commentée ci-après
Vakhtang Kikabidze au festival Laima Rendez-Vous de Jurmala en 2017.
Naissance
Tbilissi (RSS de Géorgie, URSS)
Nationalité Soviétique puis Drapeau de la Géorgie Géorgien
Décès (à 84 ans)
Tbilissi (Géorgie)
Profession Acteur, chanteur, réalisateur
Films notables Mimino (1977)

Vakhtang Kikabidze (en géorgien : ვახტანგ კონსტანტინეს ძე კიკაბიძე ; en russe : Вахта́нг Константи́нович Кикаби́дзе, Vakhtang Konstantinovitch Kikabidzé), né à Tbilissi le et mort le dans la même ville[1], est un acteur, chanteur et réalisateur soviétique puis géorgien.

Lauréat du prix d’État de l'URSS en 1978, Artiste du Peuple de la république socialiste soviétique de Géorgie en 1980[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vakhtang Kikabidze naît à Tbilissi dans la république socialiste soviétique de Géorgie en URSS, (actuellement en Géorgie). Son père, Konstantin Kikabidze a disparu sur le front lors de la Seconde Guerre mondiale, près de Kertch. Pendant de nombreuses années, plus tard, Vakhtang le cherchait, mais le seul indice était le nom de son père inscrit sur le monument des défenseurs de la ville de Kertch[3].

Vakhtang a une scolarité difficile: il met quatorze ans à terminer ses études primaires au lieu de dix prévus. Il est également chassé des pionniers pour mauvaise conduite[3]. Diplômé de l'Université d'État de Tbilissi en 1957, il fait partie de l'Orchestre symphonique de Tbilissi. Il fait des études à l'Institut des langues étrangères de Tbilissi en 1961-1963.

Sa carrière cinématographique débute en 1966. La même année, Vakhtang Kikabidze commence à se produire avec l'ensemble musical de folk rock et pop rock Orèra (en géorgien : ვია ორერა) fondé en 1961 par Robert Bardzimachvili.

En 1969, Gueorgui Danielia lui offre le rôle dans son film Ne sois pas triste qui le fait connaitre. Le succès est confirmé avec Mélodies du quartier de Veri de Gueorgui Chenguelaia. En 1977, sort le célèbre film de Danielia Mimino où Kikabidze donne la réplique à son ami arménien Frounzik Mkrtchian. Il est récompensé par le Prix d’État de l'URSS en 1978 et devient artiste du Peuple de la RSS de Géorgie en 1980.

En 1981, Vakhtang Kikabidze s'essaie comme réalisateur, avec Tamaz Gomelaouri, en adaptant une comédie lyrique Sois heureux, mon cher ! qui reçoit le Grand prix du Festival du film à Gabrovo en 1983. L'année suivante, son travail d'acteur dans la série télévisée TASS est autorisé à déclarer... est récompensé par le Prix du KGB.

Vakhtang Kikabidze est un chanteur reconnu dont plusieurs chansons sont devenues de grands succès. L'artiste a fait d'innombrables tournées en URSS et dans plusieurs régions du monde. Il a posé son étoile sur la place des stars à Moscou en 1999 et une autre dans son pays natal, devant la Philharmonie de Tbilissi, en 2006.

En 2008, en réaction à la Deuxième guerre d'Ossétie du Sud, Vakhtang Kikabidze a annulé la série de concerts en Russie et refusé l'ordre de l'Amitié qu'on lui avait décerné.

Vakhtang Kikabidze est marié et a deux enfants.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :