Usine des biscuits Pernot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Usine de biscuits Pernot)
Usine de biscuits Pernot
Image dans Infobox.
Ancienne usine des biscuits Pernot, rue Courtépée à Dijon
Présentation
Type
Construction
  • 1869 : usine principale
  • 1879 : maison bourgeoise
  • 1899 : bâtiment du siège social et administratif
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
10 à 18 rue CourtepéeVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de Dijon
voir sur la carte de Dijon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'usine des biscuits Pernot est une ancienne usine transformée en logements, située à Dijon, en Côte-d'Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'usine, modeste au départ, est une moutarderie et biscuiterie, créée en 1869 rue Devosge par Auguste Pernot. Elle est rachetée par les frères Lucien et Georges Richard en 1883 et devient, sous leur direction, une biscuiterie d'importance internationale. Les bâtiments industriels se développent rues Devosge, Courtépée, Sambin, Gagnereaux, puis à partir de 1903 rues de Jouvence, de la Houblonnière, des Buttes, Jean-Jean Cornu. En 1919, ces deux sites placent Dijon au troisième rang pour la biscuiterie industrielle en France. Après la Seconde Guerre mondiale, l'activité décroît et l'usine est revendue en 1963 à la société Olibet qui arrête la production du site de Jouvence en 1974. Les bâtiments du site Jouvence sont détruits en 1976 et ceux du site Courtépée (usines centrales) en 1982, à l’exception des bâtiments de l'administration et des ventes et expéditions de la fin du XIXe siècle. Il reste aussi la maison du concierge. Certains objets de l'usine sont récupérés et exposés au musée de la Vie bourguignonne. Des immeubles de logements sont construits sur les terrains libérés dans les années 1980[1].

Les façades et les toitures du bâtiment administratif rue Courtépée, du bâtiment des ventes et expéditions (y compris la tour et la marquise), du bâtiment du gardien, la grille de clôture ont été inscrits monuments historiques par arrêté du [2].

Description[modifier | modifier le code]

Les bâtiments de l'usine qui subsistent, rue Courtépée, se composent de trois édifices édifiés autour d'une cour. Le bâtiment des ventes, datant de 1899, s'orne de bandeaux de brique polychrome alternant avec de la pierre ; il est doté de poutrelles métalliques à motifs de fleurs et d'une vaste marquise en métal et en verre. Au-dessus de la baie centrale a été ajoutée l'inscription "Villa Pernot". Au niveau de la toiture, un fronton comporte un oculus central qui était initialement occupé par un cadran d'horloge. À ce bâtiment est accolée une tour carrée ; d'inspiration mauresque, elle est bâtie en pierre et en brique et est percée de baies à arc outrepassé[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Biscuiterie Pernot ou usine de biscuits Pernot », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le 15 avril 2020)
  2. « Usine de biscuits Pernot (ancienne) », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le 30 octobre 2019)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Madeleine Blondel, Biscuits Pernot. Une manufacture dijonnaise 1869-1963, Dijon, Musée de la Vie Bourguignonne Perrin de Puycousin, 1991, 275 p.
  • Albert Ricois, Les biscuits Pernot Histoire d’une grande manufacture dijonnaise, Dijon, Éditions Raison et Passions, 2007, 477 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]