Unterseeboot 73 (1915)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Unterseeboot 73.
Unterseeboot 73
Autres noms SM U-73
Type Sous-marin de type UE I
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1903-1918).svg Kaiserliche Marine
Commanditaire Kaiserliche Marine
Chantier naval Kaiserliche Werft Danzig
Lancement
Équipage
Commandant Gustav Sieß, Ernst von Voigt, Karl Meusel, Carl Bünte, Fritz Saupe
Équipage 32
Caractéristiques techniques
Longueur 56,80 m
Maître-bau 5,90 m (Coque pressurisée : 5,00 m)
Tirant d'eau 4,86 m
Tirant d'air 3,39 m
Déplacement 755 t (surface)
832 t (plongée)
Propulsion Moteurs diesel 900 cv
Moteurs électriques 890 cv
Vitesse 10,6 nœuds (surface)
7,9 nœuds (plongée)
Caractéristiques militaires
Armement 1 canon de 105 mm
tubes lance-torpilles
Carrière
Port d'attache Pula

Le sous-marin allemand Unterseeboot 73 (Seiner Majestät Unterseeboot 73 ou SM U-73) a été construit par la Kaiserliche Werft Danzig, et lancé le 16 juin 1915. Il a servi pendant la Première Guerre mondiale sous pavillon de la Kaiserliche Marine.

Engagements[modifier | modifier le code]

Le U 73 a été lancé le 16 juin 1915 à la Kaiserliche Werft de Dantzig et a été mis en service le 9 octobre 1915. Sa mission principale est le mouillage de mines. Le sous-marin est affecté à la flottille sous-marine de Pula, basée dans le port austro-hongrois du même nom. Le transfert en Mer Méditerranée a lieu en avril 1916.

Le U 73 effectue neufs sorties au cours de la Première Guerre mondiale, essentiellement dans la Méditerranée orientale, coulant 15 navires civils (environ 80 691 tonnes) et trois navires militaires ennemis (environ 28 350 tonnes). La proie la plus célèbre du U 73 est le navire-hôpital Britannic, coulé par une mine le 21 novembre 1916[1].

Au total le U 73 est, derrière les U 9 et U 21, le sous-marin avec le troisième plus important palmarès dans la marine impériale allemande lors de la grande guerre.

Le 30 octobre 1918 le sous-marin est sabordé au large de Pula par son équipage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bodo Herzog, Deutsche U-Boote 1906–1966, Erlangen, Karl Müller Verlag, 1993.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]