Organisme unicellulaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Unicellulaire)

Les organismes unicellulaires sont des organismes composés d'une seule cellule dont les diverses fonctions vitales sont assurées par des organites hautement spécialisés[1], à la différence des organismes multicellulaires. Cette appellation deux catégories : les organismes procaryotes (sans noyau) et eucaryotes (avec noyau). Parmi les procaryotes, tous sont unicellulaire et on retrouve les bactéries et les archées. Parmi les eucaryotes, beaucoup sont pluricellulaire mais on retrouve aussi des unicellulaires comme les protozoaires, les algues unicellulaires ou les levures. Les unicellulaires sont considérés comme la plus ancienne forme de vie, ayant émergé il y a environ 4 milliards d'années[2]. Les virus en revanche n'ont pas une structure cellulaire et leur qualité « d'organisme » est controversée[3].

En règle générale, les organismes unicellulaires sont microscopiques et sont présents dans tous les milieux et sur toutes les surfaces, à moins que ceux-ci n'aient été stérilisés. Ils représentent la majorité des êtres vivants sur terre[4] .

Quelques exemples d'organismes unicellulaires connus :

Il existe cependant des organismes unicellulaires macroscopiques[5] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les organismes unicellulaires | La Fondation La main à la pâte », sur fondation-lamap.org (consulté le )
  2. (en) Andrew Pohorille et David Deamer, « Self-assembly and function of primitive cell membranes », Research in Microbiology, special issue on the origin of life and microbiology, vol. 160, no 7,‎ , p. 449–456 (ISSN 0923-2508, DOI 10.1016/j.resmic.2009.06.004, lire en ligne, consulté le )
  3. « 1BI-JP: LES VIRUS: POURQUOI SONT-ILS À LA LIMITE DU VIVANT », sur edu.ge.ch (consulté le )
  4. « Unicellulaire : définition et explications », sur AquaPortail (consulté le )
  5. (en) « Max Planck Society Research News Release » (consulté le ).
  6. (en) « Researchers Identify Mysterious Life Forms in the Desert » (consulté le ).
  7. (en) Becky Bauer, « Gazing Balls in the Sea », All at Sea,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) John Wesley Tunnell, Ernesto A. Chávez et Kim Withers, Coral reefs of the southern Gulf of Mexico, Texas A&M University Press, , 194 p. (ISBN 978-1-58544-617-9 et 1-58544-617-3, lire en ligne), p. 91.
  9. (en) « What is the Largest Biological Cell? (with pictures) », Wisegeek.com, (consulté le ). [réf. à confirmer]