Une fine mouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une fine mouche
Description de l'image Poster - Libeled Lady 01.jpg.

Titre original Libeled Lady
Réalisation Jack Conway
Scénario Histoire :
Wallace Sullivan
adaptation:
Maurine Dallas Watkins
Howard Emmett Rogers
George Oppenheimer
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Screwball comedy
Durée 98 minutes
Sortie 1936

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une fine mouche (Libeled Lady) est un film américain de Jack Conway, sorti en 1936.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rédacteur en chef d'un journal à scandales, Warren Haggerty laisse publier, par erreur, un article infamant sur Connie Allenbury, une richissime héritière qui demande aussitôt réparation. Une affaire embarrassante, qui contraint Warren à ajourner à nouveau son union, avec sa fiancée Gladys. Pour sortir de l'impasse, Warren fait appel à Bill, un ancien collaborateur, et le charge de compromettre Connie. Mais ces deux derniers s'éprennent l'un de l'autre, bouleversant le plan de Warren.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs non crédités :

Un Chassé-croisé amoureux[modifier | modifier le code]

Le film réunissait quatre grandes vedettes d'Hollywood qui étaient amis dans la vie, et devait symboliser une certaine joie de vivre comme le montre le générique où les quatre acteurs marchent joyeusement main dans la main [1]Le film était aussi Une affaire d'amitié et de sentiments. À l'écran chacun formait un couple : William Powell-Myrna Loy et Spencer Tracy-Jean Harlow. En dehors du tournage le chassé-croisé amoureux s'inversa. William Powell et sa fiancée Jean Harlow vivaient une histoire d'amour qui ne se conclura jamais par un mariage, en raison de la mort de l'actrice, un an plus tard[2]. De son côté, Spencer Tracy retrouvait Myrna Loy, une de ses conquêtes amoureuses, qu'il avait connue un an plus tôt dans On a volé les perles Koronoff. Il se mit à railler Arthur Hornblow, qui avait épousé l'actrice quelques semaines plus tôt, afin de renouer avec elle, hurlant "Je déteste Hornblow" [3]La relation entre William Powell et sa fiancée Jean Harlow était médiatique, attirant les tabloïds. Spencer Tracy et sa maîtresse Myrna Loy en profitaient pour s'éclipser et poursuivre ailleurs leur liaison torride jusqu'à la fin du tournage.[4],[5]. Quelques tensions étaient toutefois présentes entre Jean Harlow et son fiancé. Myrna Loy était prise entre l'alcoolisme et la rudesse de son amant[6].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Poster - Libeled Lady 03.jpg
  • Tournage de juillet à septembre 1936[7].
  • Le film fut nominé pour l'oscar du meilleur film en 1937. Il sera finalement battu par Le Grand Ziegfeld qui réunissait William Powell et Myrna Loy[8].
  • Initialement Rosalind Russell était prévue pour le rôle de Connie Allenbury qui était également convoité par Jean Harlow [9]. De même que le rôle de Mr Allenbury était prévu pour Lionel Barrymore[10].
  • Jean Harlow a été mis au repos par la production pendant 10 jours en raison d'un coup de soleil dont elle a été victime pendant un tournage partiel dans la localité de Sonora[8].
  • Née Harlean Harlow Carpenter, l'actrice devint officiellement Jean Harlow dans l'état civil pendant le tournage[11].
  • William Powell et Jean Harlow étaient fiancés dans la vie[12]. Toutefois, lorsqu'ils descendirent, en compagnie de Myrna Loy à l'hôtel St.Francis, l'établissement refusa de leur donner une chambre commune, n'étant pas encore mariés, mais accorda une suite à Loy et à Powell, croyant qu'ils l'étaient. Des journalistes étaient persuadés que Jean Harlow était là pour chaperonner Myrna Loy [13]. Chacun eut une chambre individuelle [14],[15].
  • Un an plus tard, Jean Harlow était emporté par une maladie à la suite d'une infection. Elle avait 26 ans[12].
  • Friand de desserts et de gâteaux, Spencer Tracy prit du poids pendant le tournage[16]. Habitué à quitter le plateau lors de ses tournages précédents pour s'alcooliser dans une chambre d'hôtel, il resta sobre sur celui-ci, disparaissant parfois pour ses escapades avec Myrna Loy [17],[18],[19].
  • Une fine mouche est le cinquième des quatorze films que Myrna Loy et William Powell tourneront ensemble[20].
  • Katharine Hepburn dira du film :"la chose la plus drôle que j'ai jamais vue"[21]
  • Remake du film en 1946, sous le titre Easy to Wed, tourné par Edward Buzzell et interprété par Van Johnson, Esther Williams, Keenan Wynn et Lucille Ball[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Myrna Loy: The Only Good Girl in Hollywood 2012 Emily W. Leider - p. 174
  2. http://www.classichollywoodbios.com/jeanharlow.htm
  3. Spencer Tracy (2012) James Curtis
  4. The leading men of MGM, Jane Ellen Wayne, éditions First Carroll and Graf editions 2005, page 209
  5. An affair to Remember-the remarkable love story of Katharine Hepburn and Spencer Tracy, Christopher Andersen, éditions William Morrow and Co 1997, page 85-86
  6. Myrna Loy Being and Becoming, James Kotsilibas-Davis et Myrna Loy, éditions Knopf 1987, page 124
  7. http://www.tcm.com/tcmdb/title.jsp?stid=2363
  8. a et b http://www.tcm.com/tcmdb/title.jsp?stid=2363&category=Notes
  9. Libeled Lady - Imdb - https://www.imdb.com/title/tt0027884/trivia
  10. https://www.imdb.com/title/tt0027884/trivia
  11. Jean Harlow - https://www.jeanharlow.com/about/biography/
  12. a et b http://www.cinememorial.com/acteur_Jean_Harlow_138.html
  13. William Powell: The Life and Films (2006) - Roger Bryant - p.116
  14. Platinum Girl: The Life and Legends of Jean Harlow - Eve Golden - Abbeville Press, 1991 - p.194
  15. Jean Harlow: Tarnished Angel - David Bret - 2014
  16. Spencer Tracy - James Curtis (2011)
  17. Spencer Tracy - Romano Tozzi - Pyramid Publications, 1973 - p.44
  18. Myrna Loy: The Only Good Girl in Hollywood 2012 Emily W. Leider - p. 175
  19. TCM - Libeled Lady Behind the scene - www.tcm.com/this-month/.../Behind-the-Camera-Libeled-Lady.html
  20. https://www.imdb.com/title/tt0027884/trivia?tr0746647
  21. Myrna Loy: The Only Good Girl in Hollywood Emily W. Leider (2011) - p. 176
  22. http://www.tcm.com/tcmdb/title/2363/Libeled-Lady/notes.html

Liens externes[modifier | modifier le code]