Ufenau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ufenau
Vue aérienne de l'île
Vue aérienne de l'île
Géographie
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Localisation Lac de Zurich
Coordonnées 47° 13′ 05″ N, 8° 46′ 54″ E
Superficie 0,11 km2
Point culminant 423
Administration
Canton Schwytz
District Höfe
Commune Freienbach
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Fuseau horaire UTC+01:00
Site officiel www.ufenau.chVoir et modifier les données sur Wikidata
Géolocalisation sur la carte : canton de Schwytz
(Voir situation sur carte : canton de Schwytz)
Ufenau
Ufenau
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Ufenau
Ufenau

Ufenau (ou Ufnau) est une île du lac de Zurich, située sur le territoire de la commune schwytzoise de Freienbach. Plus grande île lacustre de Suisse, elle appartient à l'abbaye territoriale d'Einsiedeln.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des recherches archéologiques sous-marines ont permis de découvrir, au sud de l'île, des tessons de poterie datant du XIVe siècle av. J.-C.. Par la suite, pendant la période romaine, un temple gallo-romain se dressait sur l'île ; il fut par la suite remplacé par une première chapelle dédiée à Saint-Martin qui se dressait à l'emplacement de la chapelle actuelle. La première mention écrite de l'île, sous le nom d'Hupinauia, date de 741. En 965, l'empereur Othon Ier donne l'île au monastère d'Einsiedeln ; quelques années plus tard, la duchesse souabe Reginlinde s'y établit et y fit construire l'église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul, consacrée en 1141 et où repose son fils, canonisé sous le nom de saint Adalrich[1].

Pendant la période de la République helvétique, l'île devient propriété du canton de Linth qui la vend à un particulier à qui le couvent d'Einsiedeln la rachète après l'adoption de l'acte de médiation en 1805. Le premier bateau à vapeur relia l'île en 1857 ; 15 ans plus tard, un port fut construit au nord de l'île, puis transféré au sud en 1881[2].

Protection[modifier | modifier le code]

L'île bénéficie d'un classement et d'un niveau de protection unique en Suisse en raison à la fois de sa biodiversité et de sa continuité historique et culturelle. Elle est en effet inscrite à la fois dans la liste des sites construits à protéger[3], dans celle des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale[4] ainsi que comme bien culturel d'importance nationale[5]. Ces protections ont empêché, en 2012, la construction d'un nouveau restaurant par l'architecte Peter Zumthor.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Leo Helbling, Ufnau : Die Klosterinsel im Zürichsee. Kleiner Führer, Stäfa, (ISBN 3-85717-035-2)
  • (de) Leo Helbling, Die Insel Ufnau : kleiner Führer, Stäfa,
  • (de) Hannes Kappeler, Die Insel Ufnau, Winterthur,
  • (de) Odilo Ringholz et Damian Buck, Geschichte der Insel Ufnau im Zürichersee, Einsiedeln, Benziger,
  • (de) Rudolf Henggeler, Die Insel Ufnau Ein Führer durch die Geschichte der Insel, ihrer Bewohner und Gebräuchlichkeiten, Pfäffikon, Statthalterei,
  • (de) Reto Bodmer; Harry Pfister; Alois Suter, Chronik über Ufnau, Frauenwinkel, Lützelau, Pfäffikon und Hurden, Freienbach, Suter,

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :