Troisième bataille de l'Isonzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Troisième bataille de l'Isonzo
Description de l'image Italian Front 1915-1917.jpg.
Informations générales
Date du 18 octobre au
Lieu Rivière d'Isonzo, Nord-Est de l'Italie
Issue Victoire de
l'Autriche-Hongrie
Belligérants
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Commandants
Luigi Cadorna, Emmanuel-Philibert de Savoie Franz Graf Conrad von Hötzendorf, Svetozar Boroević et Eugen von Habsburg-Lothringen
Forces en présence
338 bataillons
1 372 pièces d'artillerie
137 bataillons
634 pièces d'artillerie
Pertes
67 000 hommes 42 000 hommes

Première Guerre mondiale

Batailles

Le front italien et les batailles d'Isonzo
Première bataille · Deuxième bataille · Troisième bataille · Quatrième bataille · Cinquième bataille · Sixième bataille · Septième bataille · Huitième bataille · Neuvième bataille · Dixième bataille · Onzième bataille · Douzième bataille
Coordonnées 45° 51′ nord, 13° 24′ est

Géolocalisation sur la carte : Frioul-Vénétie julienne

(Voir situation sur carte : Frioul-Vénétie julienne)
Troisième bataille de l'Isonzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Troisième bataille de l'Isonzo

La Troisième bataille de l'Isonzo est une opération militaire de la Première Guerre mondiale, qui a eu lieu du 18 octobre au 4 novembre 1915 en Italie.

Les Italiens attaquent encore une fois les Austro-Hongrois qui défendent la ligne du fleuve Isonzo alors qu'ils poursuivent leur offensive vers Trieste. Malgré leurs 1 200 pièces d’artillerie et le pilonnage de plus d'un million d'obus pendant les trois jours précédant le début de leur attaque contre les Austro-Hongrois, en infériorité numérique, les Italiens gagnent peu de terrain, et le peu qu'ils gagnent est rapidement repris. Les pluies intenses et la boue ralentissent l'offensive italienne.

Les offensives finissent le 4 novembre. Les pertes sont élevées. Les Italiens comptent 67 000 hommes tués, blessés ou faits prisonniers, les Austro-Hongrois perdent 42 000 hommes.

Liens internes[modifier | modifier le code]