Troisième bataille de l'Isonzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire image illustrant l’Autriche image illustrant l’Italie
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire, l’Autriche et l’Italie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Troisième bataille de l'Isonzo
Description de l'image Italian Front 1915-1917.jpg.
Informations générales
Date du 18 octobre au
Lieu Rivière d'Isonzo, Nord-Est de l'Italie
Issue Victoire de
l'Autriche-Hongrie
Belligérants
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Commandants
Luigi Cadorna, Emmanuel-Philibert de Savoie Franz Graf Conrad von Hötzendorf, Svetozar Boroević et Eugen von Habsburg-Lothringen
Forces en présence
338 bataillons
1 372 pièces d'artillerie
137 bataillons
634 pièces d'artillerie
Pertes
67 000 hommes 42 000 hommes

Première Guerre mondiale

Batailles

Le front italien et les batailles d'Isonzo
Première bataille · Deuxième bataille · Troisième bataille · Quatrième bataille · Cinquième bataille · Sixième bataille · Septième bataille · Huitième bataille · Neuvième bataille · Dixième bataille · Onzième bataille · Douzième bataille
Coordonnées 45° 51′ Nord 13° 24′ Est / 45.8567, 13.4003

Géolocalisation sur la carte : Frioul-Vénétie julienne

(Voir situation sur carte : Frioul-Vénétie julienne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Troisième bataille de l'Isonzo.

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Troisième bataille de l'Isonzo.

La Troisième bataille de l'Isonzo est une opération militaire de la Première Guerre mondiale, qui a eu lieu du 18 octobre au 4 novembre 1915 en Italie.

Les Italiens attaquent encore une fois les Austro-Hongrois qui défendent la ligne du fleuve Isonzo alors qu'ils poursuivent leur offensive vers Trieste. Malgré leurs 1 200 pièces d’artillerie et le pilonnage de plus d'un million d'obus pendant les trois jours précédant le début de leur attaque contre les Austro-Hongrois, en infériorité numérique, les Italiens gagnent peu de terrain, et le peu qu'ils gagnent est rapidement repris. Les pluies intenses et la boue ralentissent l'offensive italienne.

Les offensives finissent le 4 novembre. Les pertes sont élevées. Les Italiens comptent 67 000 hommes tués, blessés ou faits prisonniers, les Austro-Hongrois perdent 42 000 hommes.

Liens internes[modifier | modifier le code]