Tritan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tritan est la marque d'un polyester commercialisé par Eastman Chemical.

C'est un thermoplastique amorphe transparent de la famille de copolyesters. Il offre un bon compromis de propriétés, alliant résistance thermique, mécanique et chimique en plus de sa transparence. La société Greiner Packaging se plaint cependant d'une moindre résistance aux chocs et d'une moindre longévité par rapport au polycarbonate[1].

Plus de 600 produits pour le contact alimentaire, comme des gourdes, des biberons, des ustensiles des cuisines, des boites de conservations, des pièces des robots ménagers, etc, sont réalisés en Tritan.

Il est fabriqué à partir de trois monomères : le téréphtalate de diméthyle, le 2,2,4,4-tétraméthyl-1,3-cyclobutanediol et le 1,4-cyclohexanediméthanol[2].

Certaines formulations ne contiennent pas d'additifs[3] tandis que d'autres en contiennent dans une proportion inférieure à 10%[4],[5]. Parmi ces additifs on retrouve des antioxydants, des agents anti-UV, des agents de démoulage, des lubrifiants, des agents antistatiques et des modificateurs de viscosité[6].

Le docteur Catherine Simoneau du laboratoire de recherche de la Commission Européenne a étudié sept biberons obtenus en provenance des États-Unis[7]. Elle indique que les tests de migration n'ont révélé aucune substance détectable. Elle ne donne cependant pas plus de précisions. Elle note que la taille de l'échantillon était limitée et qu'il serait nécessaire de réaliser une étude plus approfondie.

Certains grades de Tritan sont FDA USP Class VI et ISO 10993 et peuvent être utilisée pour des applications médicales[8].

Controverses[modifier | modifier le code]

Certains additifs ou impuretés présents dans le Tritan peuvent migrer dans l'eau. Parmi ces substances, on retrouve du 2-phénoxyéthanol (CAS 122-99-6), de l'isophtalate de diméthyle (CAS 1459-93-4), du 4-nonylphénol (CAS 104-40-5), du bisphénol A (CAS 80-05-7) et du phtalate de benzyle et de butyle (CAS 85-68-7)[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Rapport du gouvernement au Parlement relatif aux substituts au Bisphénol A, Loi du 24 décembre 2012 » [PDF], (consulté en 17 mard 2015)
  2. (en) Osmitiz et al, « Lack of androgenicity and estrogenicity of the three monomers used in Eastman’s Tritan™ copolyesters » [PDF], (consulté le 12 février 2015)
  3. (en) Eastman Chemical Company, « Eastman Tritan Copolyester TX1000 Safety data sheet » [PDF], (consulté le 12 février 2015)
  4. (en) Eastman Chemical Company, « Eastman Tritan Copolyester TXF1021 Safety data sheet » [PDF], (consulté le 4 mars 2015)
  5. (en) Eastman Chemical Company, « Eastman Tritan Copolyester MXF121 Safety data sheet » [PDF], (consulté le 4 mars 2015)
  6. (en) George BITTNER et Stuart YANIGER, « Comment on “Lack of androgenicity and estrogenicity of the three monomers used in Eastman’s Tritan™ copolyesters” by Osimitz et al. (2012) », Food and Chemical Toxicology, Elsevier, vol. 50, no 11,‎ , p. 4236–4237 (DOI doi:10.1016/j.fct.2012.06.038)
  7. (en) C. Simoneau, L. Van den Eede & S. Valzacchi, « Identification and quantification of the migration of chemicals from plastic baby bottles used as substitutes for polycarbonate » [PDF], (consulté le 12 février 2015)
  8. (en) Eastman Chemical Company, « Product List - Medical » [PDF] (consulté le 12 février 2015)
  9. (en) Albert Guart, Martin Wagner et al., « Migration of plasticisers from Tritan and polycarbonate bottles and toxicological evaluation », Food Chemistry, Elsevier, vol. 141,‎ , p. 373–380 (DOI 10.1016/j.foodchem.2013.02.129).