Tristan Ranx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gigot (homonymie).
Tristan Ranx
Nom de naissance Éric Jacques Franck Gigot
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

  • Falkenstein
  • La cinquième saison du monde

Tristan Ranx est un écrivain français, auteur du roman La cinquième saison du monde (2009).

Biographie[modifier | modifier le code]

Tristan Ranx ou Éric Jacques Franck Gigot, petit fils de Léopold Stéphane né de parents "non dénommés" en 1903, une anomalie administrative sur son acte de naissance qui en fait un citoyen sans nom. Il sera adopté sous le nom de Léopold Stéphane Gigot en 1907, mais son acte officiel indique seulement un double prénom : Léopold Stéphane[1]. La famille de sa femme Odette Laisney, engagea un enquêteur pour déterminer ses origines mystérieuses et il fut soupçonné d'avoir été un enfant naturel du roi des Belges Léopold II, sans pour autant que la preuve puisse être établie de manière formelle. Dans les années 1950, chirurgien dentiste, et possédant une galerie Quai des Grands-Augustins à Paris, il produisit les premières performances du peintre Yves Klein. Vivant en partie au château de la Combebonnet près d'Agen, il prendra le nom de Gigot de Lapeyronnie, rachetant la particule qui avait été perdue par sa famille adoptive, et rattachant le nom à celui du médecin François Gigot de Lapeyronie médecin du Roi Soleil et de Louis XV, qui fut anobli en 1721 et a qui on doit deux études sur "Les organes de la digestion chez l'esturgeon" en 1707 et "Les petits œufs sans jaune" en 1710. L'usage de ce nom ne sera plus conservé par la suite.[réf. nécessaire]

Il collabore avec la revue Supérieur Inconnu de Sarane Alexandrian, pour lequel il a écrit José Rizal, révolutionnaire philippin et Christian Priber, révolutionnaire et utopiste du XVIIIe siècle. Il est membre de plusieurs clubs artistiques et littéraires. Il écrit pour Standard Magazine, la revue Bordel et le magazine Chronic'art et Technikart. Il fut le dernier chroniqueur nuit de la rubrique post report dans le journal Libération (2009-2010), reprenant cette chronique initiée par Alain Pacadis. En 2011, il écrit dans la rubrique "Interzone" du magazine Chronic'art " Voyage dans les zones grises à la rencontre des hackers, cyberhacktivistes, pirates, révolutionnaires et guérilleros." En 2014, il écrit pour le magazine Technikart

Du roman-prototype au premier roman[modifier | modifier le code]

Son roman-prototype, Falkenstein (2000) sur Louis II de Bavière et Garibaldi, par étapes successives, aboutit au roman "La cinquième saison du monde". Sous la plume imaginaire d'Enzo Cellini, l'auteur nous fait revivre un épisode refoulé de l'histoire du XXe siècle. Des tranchées françaises de la première guerre mondiale aux brigades internationales en Espagne, à la manière de carnets de guerre et de rébellion, l'auteur nous plonge dans l'invraisemblable aventure de Fiume. Pendant plus d'un an, de septembre 1919 à décembre 1920, la cité de Fiume fut une zone autonome, un havre de pirate au cœur de l'Europe, réunissant des futuristes, des anarchistes, des révolutionnaires, des dadaïstes et des bolchéviks. À leur tête l'étrange poète Gabriele D'Annunzio, dandy et poète soldat.

Hacktivisme en Libye[modifier | modifier le code]

En mai 2011, Tristan Ranx organise l'Opération 56 K: Des modems analogiques pour les Libyens qui a pour but d'aider les révolutionnaires libyens à se connecter à Internet malgré la coupure des communications numérique en rassemblant des vieux modems analogiques 56K et en les envoyant en Libye pour restaurer une connexion internet afin de reconstituer un petit réseau internet là où il n'y a pour l'instant que des connexions isolées et clandestines. Les partenaires de l'opération sont les magazines Fluctuat.net, Chronic'art, Ulule, Thierry Théolier (Syndicat du Hype), AdB-SolidaTech (don de 150 modems 56K USB), Benjamin Bayart de FDN (l'association des Fournisseurs d'Accès Internet), qui avait déjà mis à disposition des lignes internationales gratuites pour la communication internet lors du black out de la révolution Égyptienne. Les Libyens auront accès à des lignes ouvertes qui leur permettront de se connecter au réseau.

Monde académique[modifier | modifier le code]

Le 25 février 2016, Tristan Ranx est nommé docteur en Histoire à l'Université de Oradea, en Transylvanie roumaine, pour sa thèse en français sur "Le mythe de l'Eldorado, un imaginaire entre utopie, dystopie et retour à l'origine", sous la direction du professeur docteur Mihai Drecin. (In Doctorat în Istorie la Universitate, Journal Crișana, mercredi 24 février 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Raison basse (Syntexte : ouvrage collectif de 30 auteurs)- Caméras Animales; 2007
  • Revue Supérieur Inconnu - Numero spécial sur le bizarre - Automne 2007 - À la découverte du cyberespace, Tristan Ranx
  • Revue Bordel - Imposteur - mars 2009 - Stéphane Million Editeur - Lord Ruthven et le musée des imposteurs, Tristan Ranx
  • Revue Bordel n°13 - Pierre Desproges - 2010 - Stéphane Million Editeur - Le cimetière joyeux, Tristan Ranx
  • Chronic'art n°68 - Septembre-Octobre 2010 - Le post-occident, Tristan Ranx
  • Chronic'art n°70 - Fevrier-Mars 2011 - Vie et légende de Julian Assange, Tristan Ranx
  • Revue Bordel - Japon - avril 2011 - Stéphane Million Editeur - Le châtiment du ciel, Tristan Ranx

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Technikart - Opération Manuscrit 2008, pour son roman "La cinquième saison du monde".(Editions Max Milo, septembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. archives des actes de naissance de la mairie du XIXe arrondissement de Paris
  2. Chroniquesdelarentreelitteraire.com