Tripartition du corps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La tripartition du corps (dilaceratio corporis en latin) est une technique funéraire consistant à séparer le corps d'un défunt de haut rang en plusieurs parties, généralement entre les ossements, le cœur et les entrailles. Elle a été utilisée notamment dans le royaume de France par la dynastie capétienne (majoritairement pour les rois, parfois les reines ou les proches). Cette dilaceratio permet la multiplication des cérémonies (funérailles du corps, la plus importante, puis funérailles du cœur et funérailles des entrailles) et des lieux de sépulture (avec un tombeau de corps, un tombeau de cœur et un tombeau d'entrailles) où honorer le roi défunt[1]. Au Moyen Âge (en), elle succède parfois au mos Teutonicus, qui consiste à séparer les os de la chair du cadavre.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Bande, Le cœur du roi : Les capétiens et les sépultures multiples, XIIIe – XVe siècles, Éditions Tallandier, , 254 p. (ISBN 2847344675 et 978-2847344677, lire en ligne).